NOUVELLES
04/11/2012 02:40 EST | Actualisé 04/01/2013 05:12 EST

Israël: test réussi d'un nouveau modèle d'une batterie anti-roquettes

L'armée de l'air israélienne a procédé avec succès au test d'un modèle plus performant de batteries d'interception de roquettes et de missiles de type "Iron Dome" (Dôme de fer), a annoncé dimanche le ministère de la Défense.

"Ce test constitue un nouveau succès dans le projet de renforcement des performances d'Iron Dome", a affirmé le ministre de la Défense Ehud Barak dans un communiqué.

"Israël a investi un budget énorme pour financer les différents systèmes de défense contre les missiles, ce qui devrait permettre de protéger tout notre territoire d'ici quelques années", a ajouté le ministre.

Selon la chaîne privée "2", la nouvelle version d'Iron Dome a été conçue pour intercepter des missiles à moyenne portée, dont disposent la Syrie et le Hezbollah libanais.

La première batterie Iron Dome a été installée en mars 2011 dans la région de Beersheva, principale ville du désert du Néguev (500.000 habitants), située à 40 km de la bande de Gaza. Depuis le système a intercepté plus d'une centaine de roquettes.

Chaque batterie comprend un radar de détection et de pistage, un logiciel de contrôle de tir et trois lanceurs équipés chacun de 20 missiles d'interception.

Le système permet d'abattre en vol des engins d'une portée de 4 à 70 km.

Selon les experts militaires, un total de 13 batteries seront nécessaires pour assurer la couverture complète du territoire israélien, ce qui prendra plusieurs années.

Cette protection a un coût élevé: chaque tir de batterie Iron Dome coûte près de 50.000 dollars, selon les médias. Iron Dome est financé en partie par les Etats-Unis.

Israël a annoncé avoir investi un milliard de dollars dans le développement et la production de ces batteries.

jlr/feb