NOUVELLES
04/11/2012 11:57 EST | Actualisé 04/01/2013 05:12 EST

GP d'Abou Dhabi - Räikkönen fait gagner Lotus, Vettel fait le spectacle

Kimi Räikkönen (Lotus) a remporté dimanche le Grand Prix d'Abou Dhabi, sa première victoire depuis qu'il est revenu en Formule 1, début 2012, et Sebastian Vettel (Red Bull), parti 24e et dernier, a fait le spectacle et terminé 3e, sur les talons de Fernando Alonso (Ferrari).

Vettel reste en tête du championnat, avec 10 points d'avance sur Alonso, au terme d'une course à rebondissements, l'une des plus belles de la saison, conclue avec quatre champions du monde aux quatre premières places.

Sur le circuit ultra-moderne de Yas Marina, le premier incident notable a été l'abandon prématuré, au 20e tour, de Lewis Hamilton (McLaren), moteur en panne, alors qu'il était parti en pole position et menait encore les débats après la première neutralisation, du 9e au 15e tour.

Räikkönen, auteur d'un excellent départ, depuis la 2e ligne, avait tout de suite dépassé Mark Webber (Red Bull), placé devant lui. Il est alors passé en tête mais la deuxième neutralisation, du 39e au 43e tour, a failli lui être fatale car elle a permis à tout le peloton de chasse, Alonso et Vettel compris, de se regrouper juste derrière lui.

Malgré ce nouvel avatar, provoqué par un accrochage entre son coéquipier Romain Grosjean et Sergio Pérez (Sauber), par la faute du Mexicain, Räikkönen a tenu bon et résisté jusqu'au bout à Alonso. Pérez a ensuite été pénalisé par la direction de course car jugé responsable de cet accrochage qui a aussi éliminé Webber.

Très efficace en fin de course, Alonso a terminé à moins d'une seconde du Finlandais, champion du monde 2007, qu'il avait remplacé chez Ferrari fin 2009, provoquant son congé sabbatique. Mais il n'a repris que trois points à Vettel.

Vettel a fait le maximum

------------------------

C'est la première victoire, en plein désert, du fameux "Iceman", 33 ans, depuis qu'il a arrêté son expérience de deux ans en Mondial des rallyes. C'est aussi la première pour Lotus depuis le rachat de la branche anglaise de Renault F1, basée à Enstone, par le fonds luxembourgeois Genii Capital de Gérard Lopez.

"La dernière fois que j'ai gagné, vous avez trouvé que je ne souriais pas assez. Ce que je peux vous dire cette fois-ci, c'est que je suis très heureux pour l'équipe, pour tous les gars qui ont travaillé dur toute l'année et traversé des moments difficiles", a dit Räikkönen après avoir englouti, sur le podium, une énorme rasade de mousseux local.

Le Finlandais conforte sa 3e place au championnat 2012 grâce à cette 19e victoire de sa carrière. Il était déjà monté six fois sur le podium cette saison et a obtenu dimanche son 17e classement dans les points, en 18 courses.

"C'est vraiment une récompense pour notre équipe, qui la méritait depuis longtemps. On a eu un peu de chance avec l'abandon d'Hamilton", a reconnu le patron français du Lotus F1 Team, Eric Boullier, en soulignant aussi la popularité de Räikkönen auprès des fans de F1.

La remontée du jour a été l'oeuvre de Vettel, parti des stands, 24e et dernier, après avoir vu son 3e temps des qualifications effacé par les commissaires de course, parce qu'il ne restait plus que 850 ml d'essence dans son réservoir, au lieu du litre réglementaire pour effectuer un prélèvement.

Malgré cette sanction, Vettel préserve sa place de leader du championnat à deux courses de la fin de saison. A Austin (Texas) le 18 novembre, puis à Interlagos (Brésil) le 25 novembre.

dlo/eb