NOUVELLES
04/11/2012 01:20 EDT | Actualisé 04/01/2013 05:12 EST

GP d'Abou Dhabi - Kimi Räikkönen "heureux pour toute l'équipe Lotus"

Le Finlandais Kimi Räikkönen, 33 ans, vainqueur dimanche au Grand Prix d'Abou Dhabi, pour la première fois depuis son retour en Formule 1 début 2012, a expliqué ensuite qu'au-delà de la victoire d'un nom prestigieux, Lotus, il était surtout "heureux pour toute l'équipe".

Q: Qu'est-ce que cela vous fait de faire gagner une Lotus pour la première fois depuis Ayrton Senna en 1987 (ndlr: à Detroit, au GP des Etats-Unis) ?

R: "Ca commence à faire un peu de temps, non ? Pour moi, franchement, le nom Lotus ne fait aucune différence, même s'il est très prestigieux pour certaines personnes. Je suis surtout heureux pour tous les gars de l'équipe, qui n'étaient sûrement pas là en 1987 et ont travaillé très dur toute la saison, en traversant des périodes difficiles. En début de saison, on a parfois été tout près de la victoire. Sur les dernières courses, même si on avait la vitesse nécessaire, on partait de trop loin. Maintenant, on va pouvoir faire la fête et si on ne se sent pas très bien demain matin, on saura pourquoi. Je ne sais pas pendant combien de jours je vais fêter ça, j'ai deux semaines devant moi, je vais essayer de rentrer à la maison. L'important c'est que j'arrive à temps pour la prochaine course".

Q: Comment s'est passée cette course pour vous, vu de l'intérieur ?

R: "J'avais dit et répété que pour espérer gagner, il fallait être meilleur en qualifications, et être sur l'une des deux premières lignes de la grille. J'ai pris un bon départ, mais pas génial non plus, et je n'étais pas assez rapide par rapport à la McLaren (d'Hamilton), surtout en début de course. L'important, c'était d'arriver à suivre la voiture de tête, au lieu de rester coincé derrière des voitures moins rapides. Après, ça allait mieux, mais les sorties de la voiture de sécurité ne m'ont pas aidé, surtout la deuxième, car j'avais réussi à créer un petit écart qui a été annulé. C'est exactement la même voiture qu'en Corée, avec quelques petites améliorations, et certains circuits lui conviennent mieux que d'autres. En Inde, on avait la vitesse mais on a fait quelques erreurs en qualifications et on a payé le prix fort. Cette fois-ci, on a encore réussi à tout mettre ensemble, mais pour une fois ça a marché jusqu'au bout".

Q: Comment envisagez-vous la suite de votre carrière chez Lotus en 2013 ?

R: "Je n'ai plus aucune chance au championnat, malgré cette victoire, mais ça ne change rien à mon plaisir d'avoir gagné car on ne visait pas le titre cette saison. Cette victoire va nous permettre de croire encore plus à notre avenir, non seulement pour tous ceux qui travaillent à l'usine d'Enstone, mais aussi pour ceux qui gèrent cette écurie. J'espère que ça va nous permettre de franchir encore une étape, en étant encore mieux soutenus, pour viser d'autres victoires l'an prochain".

dlo/jmt