NOUVELLES
03/11/2012 01:32 EDT | Actualisé 03/01/2013 05:12 EST

Irak: le directeur d'une prison arrêté après l'évasion de membres d'Al-Qaïda

La police irakienne a arrêté samedi le directeur de la prison de Tikrit (nord) d'où s'étaient échappés en septembre une centaine de membres d'Al-Qaïda, a-t-on appris auprès d'une source des services de sécurité.

"La police a arrêté aujourd'hui le directeur de la prison de Tikrit, le brigadier général Laith al-Salmani", a indiqué un officier de police de la province de Salaheddine sous le couvert de l'anonymat.

M. Salmani a été interpellé en lien avec l'évasion le 27 septembre de plus d'une centaine de détenus de la prison de Tikrit, la capitale de la province de Salaheddine. Plusieurs d'entre eux avaient été tués ou capturés dans les semaines qui avaient suivi leur fuite.

"Il a été accusé d'avoir échoué à accomplir son travail", selon la source.

M. Salmani a été interpellé alors qu'il était en route pour Kirkouk, peu après avoir quitté l'hôpital où il était soigné à Arbil (nord) pour des blessures subies lors de cette évasion, a indiqué l'officier de police.

Ces dernières semaines, le vice-ministre irakien de l'Intérieur Adnane al-Assadi, et l'ancien chef de la police de la province de Salaheddine, le général Abdel Karim al-Khazraji, s'étaient renvoyés la responsabilité de l'évasion.

L'ancien chef de la police a produit une lettre adressée au ministère de l'Intérieur en date du 25 septembre dans laquelle il réclamait des effectifs supplémentaires pour assurer la sécurité de la prison. Le vice-ministre a de son côté affirmé que le général avait failli à ses responsabilités.

M. Khazraji a été limogé suite à cette évasion, qui s'était soldée par la mort de 16 membres des forces de sécurité.

L'Etat islamique en Irak (ISI), branche d'Al-Qaïda dans le pays, a revendiqué le 12 octobre sur un site jihadiste l'assaut contre la prison qui avait permis la fuite des détenus.

str-sf/psr/tg/cco