NOUVELLES
03/11/2012 02:51 EDT | Actualisé 03/01/2013 05:12 EST

GP d'Abou Dhabi: Vettel (Red Bull) partira de la dernière ligne

L'Allemand Sebastian Vettel (Red Bull) partira sur la dernière ligne de la grille de départ, dimanche au Grand Prix d'Abou Dhabi de Formule 1, à cause d'une quantité insuffisante d'essence dans son réservoir à la fin des qualifications de samedi, sur le circuit de Yas Marina.

En fin de séance, l'Allemand était sorti de sa monoplace, garée sur le côté du circuit, dans le 19e des 21 virages du circuit, et était rentré aux stands dans une voiture de sécurité, la séance étant finie.

"Je ne sais pas pourquoi il fallait que je m'arrête (à la fin des qualifications), on me l'a demandé à la radio, il doit y avoir un problème, mais ça ne devrait pas être grave", a ensuite dit Vettel en conférence de presse.

La décision de la direction de course a été communiquée à 22h4O locales par un porte-parole de la Fédération internationale de l'automobile (FIA), soit près de cinq heures après la fin des qualifications, dans lesquelles Vettel avait fait le 3e temps.

"Les commissaires ont accepté la raison pour laquelle la voiture s'était arrêtée et l'ont considérée comme un cas de force majeure", a indiqué la FIA dans un communiqué, après l'audition de plusieurs ingénieurs de Red Bull Racing et de Renault Sport F1.

"Néanmoins, la quantité d'essence restant dans le réservoir était insuffisante pour effectuer le prélèvement réglementaire (à la fin des qualifications), ce qui constitue une infraction à l'article 6.6.2 du règlement technique", a ajouté la FIA.

Le double champion du monde en titre, qui vient de remporter les quatre dernières courses, aurait dû partir de la 2e ligne. Il devra donc partir le dernier et tenter de remonter au classement, sur un circuit où les dépassements sont difficiles, pour préserver éventuellement sa place de leader au championnat du monde.

Vettel mène actuellement le championnat avec 13 points d'avance sur l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari).

Cette sanction est exactement la même, pour la même raison, que celle qui avait été infligée en Espagne début mai au Britannique Lewis Hamilton (McLaren), après sa pole position.

Parti 24e en Espagne, Hamilton était remonté jusqu'à la 8e place. Six mois plus tard, il n'a plus qu'une infime chance au championnat car il est décroché à 75 points de Vettel, à trois courses de la fin, mais il a signé samedi sa 6e pole position de la saison.

dlo/jcp