NOUVELLES
03/11/2012 01:26 EDT | Actualisé 03/01/2013 05:12 EST

GP d'Abou Dhabi - Qualifications: enquête en cours sur la Red Bull de Vettel

Une enquête des commissaires sportifs était toujours en cours, trois heures après la fin des qualifications du Grand Prix d'Abou Dhabi de Formule 1, sur la Red Bull de l'Allemand Sebastian Vettel, arrêté sur la piste après avoir signé le 3e temps de la séance.

Une pénalité était envisageable, mais pas certaine, en fonction de la gravité du problème ayant affecté la monoplace du double champion du monde en titre à la fin de la Q3, la 3e partie de la séance de qualifications, sur le circuit de Yas Marina.

"Je ne sais pas pourquoi il fallait que je m'arrête (à la fin de la Q3), on me l'a demandé à la radio, il doit y avoir un problème, mais ça ne devrait pas être grave", a dit Vettel en conférence de presse.

Quelques minutes plus tôt, l'Allemand était sorti de sa monoplace, garée sur le côté du circuit, et était rentré aux stands dans une voiture de sécurité, la séance étant finie.

Trois hypothèses principales circulaient samedi soir dans le paddock du circuit de Yas Marina, tournant autour de la boîte de vitesses, du moteur ou même de l'essence utilisée par Vettel pendant les qualifications, selon des sources diverses et variées.

Auteur du 3e temps, Vettel devait partir de la 2e ligne de la grille dimanche, pour 55 tours de course, à moins d'une pénalité de cinq places minimum, voire beaucoup plus, le faisant reculer sur la grille et rendant sa course plus compliquée.

Son dernier rival pour le titre mondial, l'Espagnol Fernando Alonso (Ferrari), auteur du 7e temps, devait partir de la 4e ligne. Une décision éventuelle des commissaires, au sujet de Vettel, était en mesure de lui faire gagner une place sur la grille.

dlo/jcp