NOUVELLES
03/11/2012 04:27 EDT | Actualisé 03/01/2013 05:12 EST

Des rebelles soudanais nient recruter des enfants pour combattre Karthoum

JUBA, Soudan du Sud - Un groupe rebelle soudanais nie les accusations des États-Unis voulant qu'il recrute des enfants soldats et maintienne une présence militaire dans un camp de réfugiés du Soudan du Sud.

Le porte-parole du SPLM-Nord, Arnu Mgutulu, a déclaré vendredi que le groupe respectait les lois internationales qui interdisent l'utilisation d'enfants mineurs.

Le SPLM-Nord combat les forces gouvernementales soudanaises dans l'État du Kordofan du Sud depuis juin 2011, à la suite de controversées élections gouvernementales. Le conflit a jeté des dizaines de milliers de personnes sur les routes, et plus de 60 000 d'entre elles ont fui au camp de réfugiés de Yida, au Soudan du Sud. Selon Karthoum, le SPLM-Nord est soutenu par le Soudan du Sud, qui a déclaré son indépendance l'an dernier.

Le SPLM-Nord réagissait à des commentaires de la secrétaire d'État adjointe des États-Unis, Anne C. Richard, effectués lors d'une visite au Soudan du Sud, le 31 octobre.