NOUVELLES
03/11/2012 07:42 EDT | Actualisé 03/01/2013 05:12 EST

À l'écoute des sinistrés de la tempête Sandy

Cinq jours après le passage de l'ouragan Sandy, l'électricité revient graduellement à New York et au New Jersey, mais il faudra encore plusieurs jours avant que la situation ne revienne à la normale.

Samedi après-midi, l'électricité est rétablie dans près de 60 % de la zone métropolitaine de New York, a précisé le gouverneur de l'état de New York, Andrew Cuomo. Plusieurs quartiers de Manhattan ont été réalimentés en électricité, notamment Wall Street, Chinatown et Greenwich Village.

Environ 900 000 foyers restent privés d'électricité à New York, dont 550 000 dans le quartier de Long Island et 11 000 à Manhattan.

Au New Jersey, plus de 1,3 million de personnes n'ont toujours pas de courant. Le gouverneur de l'État, Chris Christie, a indiqué samedi que 11 000 travailleurs s'affaireront bientôt à rétablir le courant.

Le gouverneur a aussi prévenu que les dispositions étaient prises pour permettre à tous les électeurs de voter mardi, jour de la présidentielle.

En tout, il y a encore 2,7 millions de personnes qui n'ont pas d'électricité dans 15 États et dans la région de Washington. Certaines pourraient rester dans le noir pour une autre semaine.

Plus de 400 monteurs de ligne du Québec, de l'Ontario et du Nouveau-Brunswick participent aux efforts pour rétablir le courant dans l'ensemble des États touchés.

Le retour de l'électricité s'est accompagné d'un ravitaillement en essence. Déterminée à mettre fin aux pénuries, à New York, au New Jersey et au Connecticut, l'administration Obama a ordonné l'achat de plus de 45 millions de litres d'essence et de 38 millions de litres de diesel qui seront distribués dans toute la région.

Samedi en fin d'après-midi, l'agence gouvernementale d'information énergétique (EIA) a indiqué qu'environ 38 % des stations-service de l'agglomération new-yorkaise étaient fermées ou n'avaient pas d'essence à vendre. Même si le pourcentage est élevé, il s'agit d'une nette baisse par rapport à vendredi, alors que 67 % des stations-service n'avaient pas d'essence.

Au New Jersey, où 80 % des stations-service sont fermées, les voitures, selon que leur plaque d'immatriculation se termine par un nombre pair ou impair pourront se procurer de l'essence les jours correspondants, a décrété le gouverneur de l'État, Chris Christie.

Un bilan alourdi

La mégatempête a fait au moins 110 morts sur la côte est américaine, dont 41 à New York. Staten Island, au sud de Manhattan, a été très sévèrement touchée par Sandy. C'est d'ailleurs dans ce secteur que la moitié des décès de la métropole américaine ont été répertoriés.

Le dernier bilan faisait état de 98 morts, dont 40 à New York.

Les dégâts en Haïti

En Haïti, où plus de 18 000 familles sont toujours sans abris,Sandy a fait au moins 54 morts, détruit 70 % des récoltes dans le sud du pays, causé d'importantes pertes de bétail et pollué les réserves d'eau potable.

Les cas de choléra ont aussi légèrement augmenté dans la capitale haïtienne, a annoncé Médecins sans frontières (MSF), poussant les autorités à lancer un appel à « la solidarité internationale ».

Pour l'instant, à Montréal, la diaspora ne s'est pas encore mobilisée. Les Haïtiens préfèrent y aller de geste individuel, comme envoyé de l'argent directement à ses proches, plutôt que de donner à des organisations. Les polémiques sur les détournements de fonds, après le tremblement de terre de 2010, laissent encore un goût amer à plusieurs.

Sans aide internationale, la Croix-Rouge craint maintenant que le prix de la nourriture n'explose, ce qui serait catastrophique pour une population déjà peu fortunée.