NOUVELLES
02/11/2012 05:12 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

Le tournage de la version américaine de <i>Starbuck</i> perturbé par Sandy

Vendre un film québécois aux États-Unis est tout un défi, mais le tourner à New York ces derniers jours s'approche de l'exploit : c'est ce que constate l'équipe de tournage de la version américaine du film Starbuck.

Le réalisateur québécois Ken Scott et le producteur André Rouleau ont du arrêter le tournage de Delivery Man à New York.« Nous avons du arrêter pendant trois jours car notre principale priorité était d'assurer la sécurité et le bien-être de nos acteurs et de nos techniciens, afin de leur donner le temps de récupérer, après le passage de la tempête », explique Amy Cohn, l'attaché de presse de l'équipe, dans un courriel.

Les studios Dreamworks, dont Steven Spielberg est en partie propriétaire, produisent la version américaine du film québécois, intitulée Delivery Man. Starbuck , qui raconte la saga d'un éternel adolescent et géniteur de 533 enfants grâce à des dons de sperme, s'est illustré au Canada. Le long métrage avait généré des revenus de 3,5 millions de dollars. Vince Vaughn incarne le personnage principal de la version américaine.

Le bureau du film du New York, qui gère les nombreux tournages dans les rues de la Grosse Pomme, a suspendu toutes les autorisations de tournages à l'extérieur jusqu'à lundi prochain. Par la suite, elles seront accordées « au cas par cas », indique l'organisme sur son site web.

« Le tournage a repris, mais nous prêtons la plus grande attention aux conséquences de notre production sur la vie des New-Yorkais et sur les efforts de reconstruction de la ville », dit Mme Cohn, dans un communiqué.

Et il n'y a pas que l'industrie du cinéma qui fait les frais de Sandy. De nombreux concerts qui devaient être présentés à New York et au New Jersey ont été annulés ou remis. Le spectacle Freedom to love now, mettant notamment en vedette Rufus Wainwright, aura finalement lieu au printemps 2013.

En attendant que l'industrie du cinéma new-yorkais redémarre, certains, comme l'acteur Ben Stiller, mettent la main à la patte. Il a servi de la nourriture à ceux qui ont été touchés par la tempête, comme l'indique une photo mise sur son compte Twitter.

Un article de Bahador Zabihiyan