NOUVELLES
02/11/2012 11:16 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

Le chômage encore à la baisse dans Chaudière-Appalaches

Les plus récentes données de Statistiques Canada démontrent que l'emploi se porte toujours bien dans la région de Chaudière-Appalaches. En octobre, le taux de chômage est passé à 3,1 %.

Il s'agit d'une baisse de six dixièmes de point par rapport à la même période l'année dernière. Le taux se situe sous le seuil de ce qui est considéré comme le plein emploi.

Chaudière-Appalaches est la région du Québec où le taux de chômage est le plus bas.

Si une telle situation favorise les travailleurs, elle accentue cependant les problèmes de recrutement de main-d'oeuvre qualifiée pour les entreprises de la région.

« C'est sûr et certain qu'avec un taux de chômage à 3,1 %, ça vient soulever un peu l'effet de rareté de main-d'oeuvre disponible dans Chaudière-Appalaches », explique Louis Gagnon, économiste principal à l'agence de développement économique Québec international.

En revanche, ce faible taux de chômage peut avoir des conséquences bénéfiques. « Ça peut aussi avoir un effet positif sur l'attraction de main-d'oeuvre en provenance de l'extérieur », fait remarquer M. Gagnon.

Dans la région de la Capitale-Nationale, le taux de chômage a également enregistré une diminution. Il a baissé de deux dixièmes de point pour se fixer à 5,3 %.

À l'échelle provinciale, 20 000 emplois ont été créés en octobre, surtout des emplois à temps partiel. Le taux de chômage est passé de 8 % à 7,7 %.

Au Canada, le taux de chômage est resté stable à 7,4 %, comme en septembre.