NOUVELLES
02/11/2012 06:14 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

La présidentielle américaine se joue dans 9 États-clés, surtout l'Ohio

WASHINGTON - L'élection présidentielle américaine de mardi s'annonce particulièrement serrée. Avec un suffrage indirect, l'issue du scrutin réside dans le choix d'un petit pourcentage d'électeurs dans neuf États-clés, sur les 50 que compte le pays. L'Ohio apparaît comme l'État le plus crucial.

Chaque État dispose d'un nombre de grands électeurs déterminé en fonction de sa population. Dans la plupart des cas, le candidat arrivé en tête remporte tous les grands électeurs de l'État, sauf au Nebraska et dans le Maine, où les votes sont répartis à la proportionnelle. Le candidat qui obtient au moins 270 des 538 grands électeurs est élu à la Maison-Blanche.

La plupart des États votent presque toujours pour le même camp, mais neuf d'entre eux peuvent basculer d'un côté ou de l'autre. Le résultat repose donc sur ces États, et pour le moment, Barack Obama semble y posséder une légère avance sur Mitt Romney.

Dans 41 États et le District de Columbia, les résultats sont assez prévisibles. Des États comme le Texas et l'Alabama devraient voter Mitt Romney, tandis que la Californie ou New York semblent acquis à Barack Obama.

Un décompte de l'Associated Press suggère que Barack Obama peut compter sur 237 grands électeurs, contre 191 à Mitt Romney. Si cette tendance se confirme, le président sortant doit encore obtenir 33 grands électeurs des États-clés, contre 79 pour le candidat républicain.

Les deux plus gros États-clés sont l'Ohio, avec 18 grands électeurs, et la Floride, avec 29. Or les sondages suggèrent une course serrée en Floride et un léger avantage à Barack Obama dans l'Ohio.

Si Obama l'emporte en Floride, Romney devra dominer dans tous les autres États-clés, y compris l'Ohio. Si la Floride vote Romney mais pas l'Ohio, Obama aura encore besoin de 15 grands électeurs, ce qui est faisable en gagnant dans le Nevada (6) et le Wisconsin (10), où il semble en avance.

Dans cette situation, de nombreux analystes considèrent l'Ohio comme la clé du scrutin du 6 novembre. D'ailleurs, aucun républicain n'a été élu président sans avoir remporté l'Ohio.

Les autres États-clés sont la Caroline du Nord (15 grands électeurs), la Virginie (13), l'Iowa (6), le Colorado (9) et le New Hampshire.