VIDEO
02/11/2012 09:59 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

Koshik, l'éléphant qui parle coréen

Un éléphant d'Asie, pensionnaire d'un zoo sud-coréen, surprend la communauté scientifique en raison d'une habileté bien particulière : il parle.

Le pachyderme de 22 ans a appris à imiter la parole humaine, si bien qu'il peut maintenant prononcer cinq mots : Allo, non, assieds-toi, couche-toi, bon.

Pour y arriver, la bête met le bout de sa trompe dans sa bouche et la déplace afin de transformer son grondement naturel en imitation de la voix humaine.

La Dre Angela Stoeger de l'Université de Vienne, qui est venue l'étudier, a rédigé un article sur le phénomène, publié dans la revue Current Biology.

La parole humaine comporte deux aspects importants : le registre (un son grave ou aigu) et le timbre (la qualité musicale d'une voix). Selon la Dre Stoeger, l'éléphant maîtrise ces deux aspects.

Koshik était le seul éléphant du zoo pendant les cinq premières années de sa vie. Il ne fréquentait que des êtres humains, à un âge crucial pour sa formation et sa socialisation.

Il n'existe toutefois aucune preuve que l'éléphant comprendla signification des mots qu'il prononce.

Les capacités vocales de Koshik font entrer l'éléphant dans le club sélect des animaux capables d'imiter la voix humaine, et qui comprend des perroquets, des oiseaux mainates, des lions de mer ou le cas récemment signalé de Noc, le béluga.