NOUVELLES
02/11/2012 03:12 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

Aucune amélioration des droits de l'homme sous Kim Jong-Un (rapporteur ONU)

La situation des droits de l'homme en Corée du Nord ne s'est pas améliorée depuis l'arrivée au pouvoir de Kim Jong-Un, qui a succédé à son père Kim Jong-Il à la mort de ce dernier en décembre 2011, a indiqué vendredi le rapporteur spécial de l'ONU sur ce dossier.

Selon M. Marzuki Darusman, près de 16 millions de Nord-coréens, sur une population de 25 millions, "continuent de souffrir à des dégrés divers d'insécurité alimentaire et de malnutrition".

"Il n'y a aucun signe d'amélioration des droits de l'homme en Corée du Nord", a-t-il résumé. Il a précisé qu'il évoquait notamment dans son rapport des atteintes à la liberté d'expression, des clauses du code pénal "non conformes aux lois internationales" et la situation économique très précaire des nord-coréens.

M. Darusman devait présenter son rapport à l'Assemblée générale de l'ONU vendredi.

Il a appelé Pyongyang à à "remettre en cause la priorité" absolue donnée à l'armée au détriment de la population civile et à "améliorer le niveau de vie".

Il s'est montré pessimiste sur un progrès à court terme, tout en reconnaissant que personne n'avait d'information vraiment fiable sur le régime.

"Les pénuries alimentaires sont un problème chronique tous les ans qui n'a pas d'impact sur le système (politique nord-coréen) dans son ensemble", a-t-il estimé, ajoutant: "toute spéculation sur un effondrement imminent du régime est irréaliste".

Après une vingtaine de rapports de l'ONU, "tout ce qui pouvait être dit sur la Corée du Nord a sans doute été dit", a estimé M. Darusman, qui a été nommé en août 2010 mais n'a jamais été autorisé par Pyongyang à visiter le pays.

Il a suggéré que les instances de l'ONU "fassent un bilan" et mettent en place "un mécanisme d'enquête plus détaillé" sur la situation des droits de l'homme en Corée du nord.

Il a aussi indiqué qu'il "n'y avait pas eu de nouveau développement" en ce qui concerne les Japonais et sud-coréens kidnappés par la Corée du Nord.

Interrogé sur des informations selon lesquelles Kim Jong-Un aurait l'intention d'élargir l'accès à internet et à la téléphonie mobile, il a estimé que cet accès "continuera d'être restreint". "La nature du sytème (nord-coréen) fait qu'il ne peut pas autoriser un accès qui menerait à terme à son propre délitement".

avz

quotes:

despite my repeated request I have not been granted access to DPRK since august 2010 and I regret that a fresh approach has not been forthcoming under the new leadership... overall there was no sign of improvement in the Human rights situation in the DPRK, I continue to be concerned with both the human right and humanitarian situation in the country

I continue to be concerend by the human rights and humanitarian situation.. about 16 M people continue to suffer from various degrees of chronic food insecurity and malnutrition...

I focused my report on freedom of opinion and expression, provisions of the criminal code that are not in line with international standards and the economic situation of the people of the DPRK

on abductions of foreign nationals there has been no further development...

I urge DPRK governement to cooperate with the office of Hight Commissionner for human rights, to rethink his approach to the military first policy and relocate enought ressources to improve the living standards...

Call to immediately release all persons held for guilt by association..

I call on states and the international community to undestake a comprehensive review of relevant documents and consider setting up a more detailed instrument of inquiry..

perhaps everything that can be said about the DPRK has been said,

on new leadership we keep on secondguessing what is happening there... there are reports of perhaps an expansion of the use of cellphone and access to internet but the nature of the system is that it cannot afford to allow access that would eventualy lead to unraveling of the system so any king of access will continue to be restricted...

this is a state that has a specific resilience...

food scarcity is a chronic yearly problem...it will not have an immediate impact on the system as a whole...the only way forward is through substantive reforms..any speculation on an immediate collapse of the regime is not realistic..

avz