NOUVELLES
02/11/2012 11:59 EDT | Actualisé 02/01/2013 05:12 EST

Affaire Savile: le deuxième suspect relâché

LONDRES - La police britannique a relâché sous caution vendredi un deuxième suspect arrêté dans le cadre de l'affaire Jimmy Savile, cet ex-présentateur vedette de la BBC soupçonné d'avoir agressé sexuellement de nombreuses jeunes filles.

Scotland Yard avait annoncé jeudi dans un communiqué l'arrestation d'un homme d'une soixantaine d'années, originaire du comté de Warwickshire, pour agressions sexuelles. Quasiment tous les médias britanniques avaient alors assuré qu'il s'agissait du comédien Freddie Starr, qui habite actuellement la ville de Studley située dans cette région.

M. Starr, connu pour son apparence soignée et son humour, s'était volontairement rendu à la police après avoir été accusé d'agressions sexuelles par la femme qui a déclenché le scandale Savile. Le mois dernier, sur la BBC, il avait nié toute implication en disant qu'il ne pourrait jamais toucher une mineure.

Pourtant, la victime présumée, Karin Ward, avait assuré que le comédien l'avait agressée quand elle avait 14 ans alors qu'ils se trouvaient en coulisses lors d'une émission de Jimmy Savile dans les années 70.

Les enquêteurs britanniques ont déjà identifié 300 victimes potentielles de Savile, qui est décédé en 2011. La plupart des faits auraient été commis uniquement par l'animateur, mais il aurait été aussi accompagné à d'autres occasions.

Vedette de la télévision britannique, Jimmy Savile animait «Top of the Pops» et «Jim'll Fix It», deux émissions regardées par des générations de jeunes Britanniques. Son décès l'année dernière, à l'âge de 84 ans, avait donné lieu à des hommages dans tout le pays. L'effondrement de sa réputation depuis sa mort a poussé d'autres supposées victimes à parler librement des agressions qu'elles auraient subies entre ses mains ou celles d'autres personnes.

L'arrestation de Freddie Starr survient après que la National Westminster Bank eut annoncé le gel des biens de M. Savile dans le but de faciliter les indemnisations des victimes si les faits sont confirmés.

La police a également arrêté et interrogé dimanche Gary Glitter, une ancienne vedette glam rock, qui a déjà été condamné par le passé pour des délits à caractère sexuel.