NOUVELLES
01/11/2012 03:34 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

Scandale de pédophilie : l'ancien président de Penn State accusé

L'ancien président de l'Université Penn State, Graham B. Spanier, a été accusé d'avoir dissimulé les allégations de pédophilie qui circulaient à l'endroit de Jerry Sandusky.

M. Spanier est ainsi devenu le troisième dirigeant de l'institution à être formellement accusé d'avoir tenté d'enterrer le scandale de pédophilie. Il est accusé de parjure, d'entrave à la justice, d'avoir mis en danger des enfants et de conspiration.

Les procureurs ont également déposé des accusations contre deux subalternes, Timothy M. Curley et Gary C. Shultz. Ces derniers étaient déjà accusés d'avoir menti au grand jury qui enquêtait sur les agissements de l'ancien coordonnateur défensif de l'équipe de football de l'université.

L'ancien coordonnateur défensif de l'équipe de football de l'Université Penn State Jerry Sandusky a été reconnu coupable de 45 chefs d'accusation d'agression sexuelle sur des mineurs en juin 2012. Sandusky faisait face à 48 chefs d'accusation d'agression sexuelle auprès de 10 garçons sur une période de 15 ans.

Il a été condamné à une peine de 30 à 60 ans de prison en octobre dernier.

Le scandale a emporté dans son sillage le légendaire ancien entraîneur-chef de l'équipe Joe Paterno. Ce dernier avait été mis en cause dans le rapport d'enquête interne sur le scandale de pédophilie qui a ébranlé les États-Unis.

Le rapport révélait que M. Paterno et des responsables de l'Université ont « dissimulé des faits cruciaux » sur les agressions sexuelles de l'ancien entraîneur adjoint Jerry Sandusky dans le but de protéger la réputation de l'institution au détriment des victimes.

Membre du temple de la renommée, Joe Paterno est mort d'un cancer du poumon à l'âge de 85 ans en janvier dernier, quelques mois après avoir démissionné dans la foulée du scandale. Il n'aura jamais donné sa version des faits à l'équipe d'enquêteurs.