NOUVELLES
01/11/2012 01:04 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

Quatre Libyens et un policier tunisien projetant d'enlever un juif arrêtés

Cinq personnes, quatre Libyens et un policier tunisien, soupçonnés de préparer l'enlèvement d'un jeune juif tunisien dans le but d'obtenir une rançon ont été arrêtées à Zarzis dans le sud de la Tunisie, a indiqué à l'AFP une source policière.

Selon un haut responsable policier à Zarzis, la garde nationale tunisienne a mis au jour le 17 octobre ce projet d'enlèvement d'un jeune juif après les aveux d'un policier tunisien recruté par quatre citoyens de la Libye voisine.

Le but du crime "était d'obtenir une rançon", a indiqué la source, assurant qu'il n'y avait aucune motivation religieuse.

Les cinq personnes sont désormais détenues dans une prison près de Tunis.

Le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Khaled Tarrouche, a confirmé l'arrestation de cinq personnes suspectées de préparer "l'enlèvement d'un ou de deux juifs issus de familles aisées pour obtenir une rançon". Il n'a cependant pas identifié les suspects.

Selon les chiffres officiels, 201 juifs vivent à Zarzis, sur les quelque 1.500 que compte la Tunisie. Ils étaient environ 100.000 à l'indépendance en 1956.

La communauté juive s'est inquiétée après que des islamistes radicaux ont scandé des insultes antisémites lors de manifestations en 2011-2012.

En 2002, un attentat revendiqué par Al-Qaïda contre une synagogue de l'île de Djerba, au nord de Zarzis, avait fait 21 morts.

str-alf/kl/cco/ezz