NOUVELLES
01/11/2012 11:14 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

«On devrait jouer au hockey» - Eugene Melnyk

Faisant fi de l'omerta imposée par Gary Bettman, le propriétaire des Sénateurs d'Ottawa a lancé un cri du coeur en affirmant que les partisans veulent du hockey.

En entrevue sur les ondes du réseau Sportsnet, Melnyk a clairement laissé entendre que d'un point de vue personnel il n'était pas du tout heureux de la tournure que prend le lock-out.

« Jusqu'en 1994, j'étais un fervent amateur de baseball. J'avais l'habitude d'assister à 40 ou 45 matchs des Blue Jays de Toronto par saison. Je les ai vus gagner la Série mondiale. Mais la grève de 94 a tué ma passion. Je suis très déçu par la situation actuelle. On devrait jouer au hockey », a lancé Melnyk.

Parlant du conflit actuel, le deuxième en sept ans dans la LNH, Melnyk n'a laissé aucun doute sur son opinion.

« Tout le monde peut montrer tout le monde du doigt. Mais au bout du compte, je pense que tout le monde se fout de savoir à qui la faute. Tout ce qu'ils (les partisans) savent, c'est qu'il n'y a pas de hockey.

Quant à la possibilité de l'annulation pure et simple de la Classique Hivernale, Melnyk croit que l'événement est très important pour la ligue.

« Les cotes d'écoutes sont énormes. C'est une opération très profitable pour la LNH et pour tous ceux qui y sont impliqués. »

On estime en effet à 15 millions $US les profits de ce matchs pour le circuit.