NOUVELLES
01/11/2012 11:42 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

L'ex-lanceur des Expos Pascual Perez a été assassiné en République dominicaine

SAINT-DOMINGUE, République dominicaine - L'ex-lanceur des Expos de Montréal Pascual Perez a été assassiné dans son domicile de la République dominicaine.

La police dominicaine a confirmé que plusieurs hommes ont attaqué Perez au cours d'une invasion de son domicile de Don Gregorio, une ville situé à environ 15 km à l'ouest de la capitale, Saint-Domingue.

La veille, Perez avait reçu le paiement de sa pension du Baseball majeur. L'homme de 55 ans a été retrouvé avec une fracture du crâne résultant d'un sévère coup à la tête. Joel Valdemiro, un procureur impliqué dans l'enquête, a indiqué que les preuves retrouvées sur place laissent croire que ceux qui ont commis ce crime cherchaient de l'argent.

Personne n'a été arrêté et les policiers n'ont pas identifié des suspects dans cette affaire. La police a toutefois indiqué qu'elle recherchait plusieurs assaillants et que la maison de Perez a été fouillée de fond en comble. Pour la police, il s'agit sans aucun doute d'un acte criminel.

L'ex-femme de Pascual, Maritza Montero, a retrouvé son corps autour de 8h30, jeudi matin. Les enquêteurs croient qu'il a été assassiné huit heures auparavant.

Le frère de Perez, Carlos, qui a lancé avec les Dodgers de Los Angeles et les Expos, a confirmé son décès.

Au cours de sa carrière de 11 saisons avec les Expos, les Pirates de Pittsburgh, les Braves d'Atlanta et les Yankees de New York, il a conservé une fiche de 67-68 avec une moyenne de 3,44 points mérités. Il a participé au match des étoiles de 1983, année au cours de laquelle il avait compilé une fiche de 15-8 avec une mpm de 3,43 pour les Braves.

Il a lancé pour la dernière fois dans le Baseball majeur avec les Yankees, en 1991. Il a été suspendu en mars 1992 après avoir échoué un autre test antidrogue, alors que des traces de cocaïne dans son organisme. Il s'agissait alors de sa deuxième suspension pour usage de drogue. En 1989, il avait effectué une cure de séintoxication au cours de son passage avec les Expos. Il souffrait de problèmes de foie depuis quelques années.

En plus de ses 11 saisons dans les Majeures, Perez a lancé 12 ans dans les ligues d'hiver dominicaines.

Perez était surtout reconnu pour son style peu orthodoxe et ses réactions démesurées au monticule, qui ont souvent soulevé l'ire de ses adversaires. Il tentait parfois de surprendre les coureurs au premier coussin en lançant la balle entre ses jambes et il avait développé une énorme balle courbe, la balle arc-en-ciel ou Pascual Ball, qui avait le don de figer les frappeurs.

Les partisans montréalais se souviennent également de ses sprints pour regagner l'abri après avoir obtenu une troisième prise sur le dernier retrait d'une manche.

Lunatique, Perez a déjà raté son premier départ à Atlanta, puisqu'il s'était perdu sur l'autoroute menant au Fulton County Stadium.