NOUVELLES
01/11/2012 01:18 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

Les consommateurs américains retrouvent confiance

La confiance des Américains dans l'économie a atteint son plus haut niveau depuis près de cinq ans le mois dernier, en raison notamment de l'amélioration du marché du travail, a annoncé jeudi le Conference Board dans un rapport.

L'indice de confiance des consommateurs est passé de 70,3 en septembre à 72,2 en octobre et il s'agit du plus haut niveau depuis février 2008.

Les consommateurs ont été rassurés par la croissance de l'emploi, selon le rapport. Les embauches ont été plus importantes que prévu en juillet et en août et les employeurs ont créé quelque 114 000 emplois en septembre, a rapporté le gouvernement le mois dernier.

Le regain de confiance des consommateurs pourrait être un signe encourageant pour le président américain sortant, Barack Obama, qui joue sa ré-élection le 6 novembre prochain, à un moment où l'économie fait partie des principales préoccupations des Américains.

Les consommateurs sont « un peu plus optimistes » sur leurs finances et sur les perspectives économiques, a commenté Lynn Franco, responsable au Conference Board. Ils sont « dans un meilleur état d'esprit à l'approche des vacances », a-t-elle ajouté.

Les économistes ont évoqué plusieurs raisons essentielles à ce regain d'optimisme ces derniers mois. Le cours des actions a remonté. Le prix de l'essence a baissé après des mois d'augmentation. Une hausse généralisée des prix de l'immobilier a tendance à redonner confiance aux potentiels acheteurs, car lorsque les prix augmentent, les acheteurs ne craignent pas que la maison perde de sa valeur une fois achetée.

Certains économistes s'interrogent sur la viabilité d'un tel niveau de confiance. Mais d'autres soulignent que même dans une situation économique mauvaise, les consommateurs ne ressentent pas forcément les effets négatifs si quelques améliorations notables sont remarquées.

La confiance des consommateurs pourrait toutefois avoir été ébranlée par le passage de la tempête Sandy. Les perturbations dans l'industrie risquent de ralentir l'économie aux États-Unis et certains magasins et restaurants connaîtront une baisse de la clientèle. Certaines de ces pertes ne seront pas rattrapées.