NOUVELLES
01/11/2012 08:39 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

Le chantier maritime Davie vendu

Le gouvernement du Québec a approuvé la vente du chantier Davie à la compagnie britannique Zafiro Marine. Plus rien n'empêche maintenant la transaction qui devrait être conclue d'ici deux semaines.

L'Ontarienne Upper Lakes a pris la décision de se départir du chantier maritime qu'elle avait acheté avec la firme SNC-Lavalin, jugeant que cette participation comportait un trop grand risque financier.

L'annonce officielle de la vente de la Davie devrait se faire dans les prochaines heures par le gouvernement, mais la première ministre Pauline Marois a déjà confirmé l'information jeudi en entrevue sur les ondes de Radio-Canada.

Le gouvernement doit approuver la transaction puisqu'il détient toujours des obligations non garanties dans le chantier pour un montant de 35 millions de dollars.

Le président des travailleurs de la Davie, Paul-André Brulotte, se réjouit de cette décision. Le syndicat a rencontré à quelques reprises les dirigeants de l'entreprise Zafiro Marine. « Ils ne viennent pas ici pour compléter trois navires, ils viennent ici pour du long terme », a-t-il dit.

Le syndicat croit que 900 travailleurs pourraient être rappelés d'ici janvier. Davie doit notamment terminer la construction de trois navires de la compagnie Cecon mis sur la glace au moment où le chantier maritime a été placé sous la protection de la Loi sur les arrangements avec les créanciers en février 2010. Un contrat de 120 millions de dollars a aussi été octroyé par le gouvernement du Québec en 2011 pour la construction de deux traversiers.

D'autres acheteurs, le groupe de Michel Juneau-Katsuya et l'entreprise Méridien Maritime de Matane avec un partenaire norvégien, avaient aussi manifesté leur intérêt pour l'acquisition du chantier maritime Davie à Lévis.