NOUVELLES
01/11/2012 08:46 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

Grève à l'usine Bombardier de La Pocatière

Quelque 330 employés de l'usine Bombardier Transport de La Pocatière, dans le Bas-Saint-Laurent, sont en grève générale illimitée depuis 7 h jeudi.

Les rencontres avec la direction au cours des derniers jours n'ont pas donné les résultats escomptés. Des discussions ont encore eu lieu, sans résultats, mercredi après-midi, en présence d'un conciliateur. Le syndicat, affilié à la CSN, dénonce l'intransigeance de l'employeur sur la question de la sous-traitance, notamment aux États-Unis, en Ontario et au Mexique, qui est au coeur des pourparlers.

Le président du syndicat, Mario Lévesque, indique que l'employeur demeure fermé à toutes discussions sur le sujet. « Concernant la sous-traitance, c'est qu'ils nous offrent des emplois qu'on a déjà obtenus. C'est un peu insultant. L'employeur veut juste renégocier l'entente qu'on a signée », commente le président du syndicat.

Les syndiqués font de plus valoir que les nouveaux contrats de l'usine n'ont pas généré les emplois escomptés

Ils sont aussi insatisfaits des propositions de l'employeur sur le régime de retraite. .

Les syndiqués estiment n'avoir plus d'espoir d'en arriver à une entente. Malgré la grève, le syndicat reste ouvert à poursuivre les discussions. D'autres rencontres étaient prévues jeudi et au cours de la fin de semaine.

La convention collective des travailleurs de l'usine de Bombardier Transport est échue depuis l'automne 2011.

La fin de semaine dernière, les travailleurs de Bombardier avaient voté à 95 % pour le déclenchement de la grève en temps opportun. Les négociations achoppent aussi sur le régime de retraite et les salaires.

Aux 330 syndiqués en grève s'ajoutent environ 170 autres travailleurs qui sont sur la liste de rappel de l'usine. Une manifestation est prévue jeudi en face des installations de Bombardier à La Pocatière, où sont assemblées les nouvelles voitures de métro de Montréal.