NOUVELLES
01/11/2012 04:50 EDT | Actualisé 01/01/2013 05:12 EST

Amnesty International appelle Israël à libérer un militant palestinien

Amnesty International a appelé jeudi Israël à libérer "immédiatement et sans condition" le militant palestinien Bassem Tamimi, arrêté une nouvelle fois en octobre durant une manifestation contre la colonisation juive en Cisjordanie.

L'organisation de défense des droits de l'Homme a affirmé dans un communiqué que M. Tamimi était victime "d'une campagne de harcèlement et d'intimidation" et a dénoncé sa "détention arbitraire" par l'armée.

Bassem Tamimi, déclaré en 2011 "défenseur des droits de l'Homme" par l'Union européenne, "est de nouveau détenu pour avoir simplement exercé son droit à la libre expression et à manifester. Nous le considérons comme un prisonnier de conscience qui doit être libéré immédiatement", a écrit Amnesty.

Le 24 octobre, M. Tamimi a participé à une manifestation contre la colonisation avec des militants palestiniens et étrangers dans un magasin de la chaîne israélienne de supermarchés Rami Lévy au nord-est de Jérusalem.

Plusieurs personnes ont été interpellées, dont M. Tamimi, qui a été battu par la police et eu des côtes fracturées, selon le Comité de coordination de la lutte populaire, qui organise des actions de "résistance populaire pacifique" en Cisjordanie.

En mai, M. Tamimi a été condamné à 30 mois de prison pour incitation à jeter des pierres sur l'armée. Sa peine était divisée en 13 mois ferme, la durée de sa détention préventive, et 17 mois avec sursis, assortis de l'obligation de ne pas commettre de "troubles à l'ordre public" pendant cinq ans.

scw/tp/fc