NOUVELLES
31/10/2012 01:36 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

Un assureur américain demande à Armstrong le remboursement de bonus

La compagnie d'assurance de Dallas SCA Promotions a confirmé mercredi avoir envoyé une lettre à l'ancien coureur déchu Lance Armstrong lui enjoignant le remboursement de quelque 12 millions de dollars de bonus (9,25 millions d'euros) et le menaçant le cas échéant d'une action en justice.

Jeff Dorough, un des avocats de SCA, a précisé que le courrier envoyé ne demandait pas seulement la restitution de l'argent versé à titre de primes mais qu'une action en justice pourrait être intentée à l'encontre de l'ancien leader de l'US Postal, destitué de ses sept succès sur le Tour de France pour dopage.

Cette action pourrait être liée à un faux témoignage d'Armstrong lors d'une audience d'arbitrage en 2005-2006.

M. Dorough a confirmé que la somme réclamée à l'ancien champion du monde correspondait au versement de 7,5 millions de dollars de primes (environ 5,78 millions d'euros) suite à un long bras de fer judiciaire en 2006, ainsi qu'au paiement de 5 millions de dollars (environ 3,85 millions d'euros) à titre de dommages et intérêts et de frais de justice à la partie adverse.

A l'époque, SCA avait refusé de respecter le contrat passé avec l'ancien leader du peloton mondial à cause des allégations de dopage contenues dans le livre "L.A. Confidentiel" des journalistes Pierre Ballester et David Walsh, mais Armstrong était sorti vainqueur de ce litige par voie d'arbitrage car le contrat contesté ne contenait pas de clauses sur le dopage.

"Mr Armstrong n'est plus le vainqueur officiel du moindre Tour de France et il est donc inapproprié et abusif de sa part de conserver les primes versées par SCA", a dit M. Dorough.

js/bvo/eb