NOUVELLES
31/10/2012 02:03 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

Tunisie: les troubles liés aux salafistes

Rappel des principaux troubles liés aux salafistes depuis 2011 en Tunisie.

--2011--

- 26 juin: Des manifestants salafistes tentent d'empêcher la projection à Tunis d'un film intitulé "Ni Allah, ni maître" qui parle de la place de la laïcité. Deux jours après, des avocats sont agressés devant le palais de justice où doivent comparaître les salafistes arrêtés.

- 7 oct: La diffusion par Nessma TV du film franco-iranien "Persepolis" suscite une vague de violences de la part d'extrémistes choqués par une scène où Dieu est représenté, ce que proscrit l'islam. Le 14, la maison du patron de la chaîne est attaquée.

- 28 nov: Début d'un sit-in d'étudiants et de salafistes réclamant l'accès en cours de filles portant le voile intégral à la Faculté des lettres de la Manouba, près de Tunis. De nombreux incidents ont eu lieu à cette faculté dans les mois qui suivent et son doyen attend son procès, une des jeunes filles l'accusant de l'avoir giflée.

--2012--

- 5 avr: Deux jeunes sont condamnés à sept ans et demi de prison pour avoir publié sur Facebook des caricatures de Mahomet.

- 21 mai: Le ministre de la Justice met en garde les salafistes, qui ont tenté d'interdire la vente d'alcool à Sidi Bouzid (centre) en fermant par la force plusieurs bars. Le 27, une quinzaine d'arrestations après des violences provoquées par des salafistes qui ont incendié des postes de police et attaqué des bars dans le Nord-Ouest.

- 11-12 juin: Attaques dans plusieurs villes (un mort et une centaine de blessés) par des membres de la mouvance salafiste et des casseurs, peu après le saccage d'une exposition dont des oeuvres ont été jugées offensantes pour l'islam.

- 17 août: Quelque 200 militants radicaux, armés de bâtons et de sabres, attaquent un festival à Bizerte (nord). Il s'agit du troisième spectacle en trois jours à avoir été pris pour cible.

- 14 sept: Des manifestants dénonçant un film islamophobe, pour la plupart issus de la mouvance salafiste jihadiste, attaquent l'ambassade américaine. Les affrontements font quatre morts parmi les assaillants.

- 16 oct: Un des principaux mausolées soufis de Tunisie, la zaouia Saïda Manoubia, est incendié. Ce type d'attaques se multiplient alors que les tenants du salafisme jugent blasphématoires les croyances soufies.

- 30 oct: Un militant salafiste présumé est tué et deux policiers sont blessés à La Manouba lors de l'attaque de postes des forces de l'ordre.

- 31 oct: Des dizaines de militants islamistes, certains armés de couteaux, sont rassemblés dans cette banlieue de Tunis. Le pouvoir affirme vouloir user de la manière forte, mais aucun dispositif de sécurité renforcé n'a été déployé.

acm/bc/alf/tp