NOUVELLES
31/10/2012 10:47 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

Tunis: un patron de presse démis après un conflit avec sa rédaction

Le patron du groupe de presse tunisien Dar Essabah, Lotfi Touati, a été démis de ses fonctions, a annoncé mercredi l'agence officielle TAP, une décision qui intervient après un long conflit avec sa rédaction qui l'accusait d'être à la solde du gouvernement.

M. Touati a été nommé à la direction du Centre de documentation national par le gouvernement, selon la TAP, qui n'apporte aucune précision supplémentaire concernant cette mutation.

Lotfi Touati avait été placé à la tête de Dar Essabah, maison mère des quotidiens Essabah (en arabe) et le Temps (en français), en août dernier par le gouvernement dirigé par les islamistes d'Ennahda.

Cette nomination a déclenché un conflit acrimonieux avec les journalistes qui l'accusaient de vouloir influencer la ligne éditoriale des journaux.

Des employés ont mené deux grèves de la faim, manifesté à de nombreuses reprises et accusé M. Touati de coups et blessures sur deux journalistes sans que le gouvernement ne cède à la demande de le limoger.

La semaine dernière, les grévistes de la faim avaient suspendu leur action après avoir reçu des assurances selon lesquels M. Touati quittera Dar Essabah.

Le gouvernement islamiste entretient des relations conflictuelles avec les médias. Il dément chercher à les contrôler mais assure vouloir les purger des tenants du régime du président Zine El Abidine Ben Ali, renversé à l'issue de la révolution de 2011.

Dar Essabah emploie 200 personnes et était détenu à 80% par Sakher El-Materi, gendre de Ben Ali, avant de passer sous le contrôle de l'Etat après la révolte de 2011.

alf/kl/tp