NOUVELLES
31/10/2012 06:27 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

Les Chargers veulent éviter une autre catastrophe face aux Chiefs

SAN DIEGO - Après deux désastres lors de matchs présentés aux heures de grande écoute, les Chargers de San Diego voudront enfin retrouver le sourire, jeudi, face aux Chiefs de Kansas City, possiblement la pire équipe de la NFL.

Jouer sous les lumières permettrons peut-être à ces deux équipes rivales de la section Ouest de l'Américaine d'éclairer leur chemin vers des solutions.

Les Chiefs (1-6) ont perdu leurs quatre dernières rencontres et ont commis un total de 25 revirements depuis le début de la campagne, un sommet dans la NFL.

Les Chargers (3-4) ont échappé leurs trois derniers matchs pour ainsi glisser au deuxième rang de leur section, à égalité avec les Raiders d'Oakland et un match derrière les Broncos de Denver. Une semaine de congé n'a pas permis aux Chargers de retrouver le droit chemin, eux qui ont perdu 7-6 face aux Browns de Cleveland dimanche dernier et qui n'ont pas marqué de touché lors de leurs six derniers quarts de jeu.

Avant ça, il y a eu le désastre contre Peyton Manning et les Broncos lors du match du lundi soir, quand les Chargers ont échappé une avance de 24-0 en deuxième demie en route vers un revers de 35-24. Huit jours plus tôt, les Chargers avaient gaspillé une avance de 10 points au troisième quart face aux Saints de La Nouvelle-Orléans.

Le quart Philip Rivers croit que la ligne est mince entre sauver la saison et connaître une véritable descente aux enfers.

«Nous réussissons deux ou trois jeux et nous avons d'une fiche de 6-1 et la discussion tourne autour de 'Est-ce que les Chargers sont la meilleure équipe de l'Américaine', a dit Rivers. Et vous ratez ces jeux et on se demande, 'Mais qu'est-ce qui cloche?'»

Contre les Browns, le receveur Robert Meachem a échappé ce qui semblait être une passe de touché facile.

Avant ça, ce fut les six revirements contre Rivers face aux Broncos et les punitions face aux Saints.

«Nous n'avons pas à apporter des changements drastiques sauf gagner, a déclaré Rivers. C'est ça le changement drastique. Et qu'est-ce qu'il faut faire pour gagner? Pas grand-chose de différent. J'aimerais bien ne pas avoir à le répéter, mais c'est simple de voir ce qui nous a coûté la victoire lors des trois derniers matchs. Mais nous sommes dans une situation où nous devons nous sortir du trou.»

Les choses ne vont pas vraiment mieux du côté des Chiefs. Ils sont devenus la première équipe depuis au moins 1940 à ne jamais mener en temps réglementaire lors de ses sept premiers matchs de la saison, selon STATS LLC. La seule victoire des Chiefs est survenue en prolongation face aux Saints grâce à un placement de Ryan Succop.

«Nous y pensons, absolument, a admis le receveur Dexter McCluster. Nous aimerions savoir comment les choses vont se passer si nous menons, et peut-être que cela renverserait la vapeur. Nous n'aurions pas à toujours devoir venir de l'arrière.

«Dans ce sport, vous allez faire face à de l'adversité, a-t-il ajouté. Mais en bout de ligne, il faut aller sur le terrain et jouer au football. Si vous êtes inquiets d'offrir une performance gênante, vous n'allez pas vous améliorer.»