NOUVELLES
31/10/2012 11:34 EDT | Actualisé 31/12/2012 05:12 EST

Argentine : après le Sénat, les députés approuvent le droit de vote à 16 ans

La Chambre des députés argentine a approuvé dans la nuit de mercredi à jeudi le droit de vote à 16 ans, une initiative vue par l'opposition comme une stratégie du gouvernement pour grossir les rangs de son électorat.

La loi a été votée par 131 voix contre 2 et une abstention, alors que le bloc de l'opposition s'est retiré pour protester contre un discours jugé agressif du député péroniste Andrés Larroque.

"C'est une initiative très importante parce qu'elle élargit" le droit de vote, a commenté devant la presse Agustin Rossi, chef du groupe pro-gouvernemental (majoritaire) de la Chambre basse du Congrès argentin.

Le texte, déjà voté par les Sénateurs mi-octobre, permet d'avancer le droit de vote à 16 ans. Les jeunes de 16 et 17 ans auront toutefois le droit de ne pas voter, contrairement à leurs aînés, a précisé M. Rossi.

Le vote est en effet obligatoire pour les quelque 29 millions d'électeurs majeurs.

Selon plusieurs estimations, l'Argentine compte environ un million de jeunes âgés de 16 et 17 ans, parmi lesquels de nombreux partisans de la présidente Cristina Kirchner.

Dans les rangs de l'opposition, cette opération est vue comme une démarche destinée à augmenter le nombre d'élus du pouvoir aux prochaines législatives de 2013, facilitant ainsi une éventuelle réforme de la Constitution afin de permettre une nouvelle réélection de Mme Kirchner, aujourd'hui impossible.

Cristina Kirchner a été élue pour la première fois en 2007, puis réélue en octobre 2011 avec plus de 54% des voix, mais la Constitution argentine lui interdit de briguer un troisième mandat.

Le gouvernement est majoritaire au Congrès, mais il ne dispose pas des deux tiers des voix nécessaires pour réviser la Constitution.

dm/ol/ag/hdz/jr