NOUVELLES
30/10/2012 11:46 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

Sandy: Obama annule toutes ses réunions électorales mercredi

Le président américain sortant Barack Obama a annulé ses réunions électorales mercredi et restera à Washington pour coordonner les opérations de l'Etat fédéral après le passage de l'ouragan Sandy, a annoncé mardi la Maison Blanche, une semaine avant l'élection.

"Le président restera mercredi à Washington (...) pour faire en sorte que toutes les ressources fédérales soient fournies afin de soutenir les opérations de remise en état" des collectivités locales, a précisé le porte-parole de l'exécutif américain, Jay Carney.

"En conséquence, le président ne participera pas aux réunions de campagne qui étaient prévues demain (mercredi) dans l'Ohio", un Etat crucial du nord des Etats-Unis, a indiqué M. Carney dans un communiqué.

M. Obama avait annulé un rassemblement électoral lundi en Floride (sud-est) et était rentré précipitamment à Washington, peu avant que l'ouragan Sandy ne se déchaîne sur la région, et sa participation à la campagne en vue de la présidentielle du 6 novembre est depuis suspendue de facto.

Le centre de Sandy, une dépression colossale accompagnée de vents très forts et de pluies diluviennes, a frappé lundi soir la côte du New Jersey (est) et affecté la plupart des Etats du nord-est des Etats-Unis, une région où vit un Américain sur cinq. Au moins 15 morts sont à déplorer selon un bilan provisoire.

M. Obama défendra son poste le 6 face au républicain Mitt Romney, et les sondages montraient avant l'ouragan une course très serrée.

Les effets de la tempête sur les intentions de vote, avec un M. Obama bénéficiant d'un éventuel rassemblement autour du dépositaire de l'autorité en période de crise nationale, restaient encore incertains.

Contrairement au président, qui se privera mercredi d'une journée de campagne à six jours de l'échéance, M. Romney a maintenu deux réunions électorales lundi. Il en a transformé une autre, mardi à Kettering dans l'Ohio, en rassemblement d'"aide" aux victimes.

tq/are