NOUVELLES
30/10/2012 02:10 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

Sandy: aucune centrale nucléaire n'a cessé ses opérations

Aucune centrale nucléaire du nord-est des Etats-Unis n'a été obligée de cesser ses opérations en raison du cyclone Sandy mais un réacteur était néanmoins en alerte en raison de la montée des eaux, a indiqué l'Agence américaine de sûreté nucléaire (NRC).

"A 21H00 lundi (01H00 GMT mardi) aucun réacteur n'a du être fermé en raison de la tempête (...) Toutes les centrales restent en sécurité et sous contrôle, du matériel d'urgence a été mis à disposition et des inspecteurs de la NRC ont été déployés", écrit l'agence dans un communiqué.

Dans le New Jersey, l'un des Etats les plus durement touchés par le cyclone, une alerte a été déclarée en début de soirée dans le réacteur Oyster Creek en raison "d'un niveau d'eau excessif", est-il indiqué.

Le réacteur en question n'était pas en service au moment de l'alerte, en raison d'une coupure programmée sans lien avec le cyclone Sandy.

L'alerte, "de niveau deux sur une échelle d'actions qui en compte quatre", a été précédée par un "évènement inhabituel" quand le niveau de l'eau a atteint un premier niveau de surveillance.

"Le niveau de l'eau a monté dans la structure hydraulique en raison de la marée montante, de la direction des vents et de l'arrivée de la tempête. Le niveau de l'eau devrait commencer à baisser dans les prochaines heures", est-il expliqué dans le communiqué.

Deux réacteurs nucléaires produisant près de 50% de l'électricité de l'Etat de New Jersey (est des Etats-Unis) avaient été menacés de fermeture un peu plus tôt en raison des vents violents de l'ouragan Sandy, et de la montée des eaux, selon un porte-parole de leur exploitant.

La société Public Service Electric and Gas (PSEG) avait envisagé de fermer les réacteurs Salem Unit 1 et Hope Creek situés au bord de la rivière Delaware, qui sépare les Etats du New Jersey et de Pennsylvanie, en cas de montée des eaux et si les conditions météorologiques devaient empirer.

ppa-sj/lb