NOUVELLES
30/10/2012 01:54 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

Sahara occidental: visite inédite de l'émissaire de l'ONU à Laâyoune

L'envoyé spécial de Ban Ki-moon pour le Sahara occidental, Christopher Ross, va effectuer une visite inédite à Laâyoune, la principale ville de cette région contrôlée par le Maroc mais revendiquée par le Polisario (indépendantistes), a-t-on appris mardi de sources concordantes.

Cette visite prévue mercredi sera son premier séjour dans la région depuis sa nomination comme envoyé spécial du secrétaire général de l'ONU en 2009.

Dans le cadre d'une tournée en Afrique du nord et en Europe jusqu'à la mi-novembre, M. Ross vient de passer quatre jours au Maroc, qui l'avait désavoué en mai. Il a notamment rencontré lundi le roi Mohammed VI ainsi que le Premier ministre, Abdelilah Benkirane.

Mardi, l'émissaire onusien s'est également entretenu avec des responsables parlementaires à Rabat, dont le président de la Chambre des représentants, Karim Ghellab. Ce dernier a souligné "l'attachement du Maroc à sa souveraineté sur cette partie intégrante de son territoire et son engagement à trouver une solution politique à cette question", selon l'agence de presse MAP.

Christopher Ross a également rencontré les dirigeants du Conseil royal consultatif des Affaires sahariennes (Corcas), un organisme officiel, a constaté un journaliste de l'AFP.

M. Ross, qui n'a fait aucune déclaration à sa sortie, devait poursuivre sa tournée par un déplacement mercredi à Laâyoune, la principale ville du Sahara occidental, a-t-on appris auprès de sources officielles.

La durée de cette étape n'était pas connue.

Le programme détaillé de la tournée régionale de Christopher Ross n'a pas été communiqué. M. Ross a, en revanche, indiqué qu'il remettrait un rapport au Conseil de sécurité "vers la fin novembre".

Il avait été désavoué par le Maroc en mai après une résolution du Conseil qui critiquait le comportement de Rabat envers les Casques bleus dans la région et lui demandait "d'améliorer la situation des droits de l'Homme" au Sahara occidental. M. Ban avait maintenu sa confiance à son émissaire.

Le Sahara occidental est une ex-colonie espagnole contrôlée par le Maroc. Rabat lui propose une large autonomie sous sa souveraineté. Les indépendantistes du Polisario rejettent ce plan et militent pour "le droit du peuple sahraoui à l'autodétermination" via un référendum.

gk-str-jm/mc/cnp