NOUVELLES
30/10/2012 07:06 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

New York et le Nord-Est des Etats-Unis se réveillent meurtris par Sandy

New York a payé un lourd tribut après le passage de la méga-tempête Sandy qui a balayé le nord-est des Etats-Unis: au moins dix personnes ont été tuées et des centaines de milliers de personnes se sont réveillées mardi les pieds dans l'eau ou sans électricité.

Après avoir provoqué 67 morts dans les Caraïbes, Sandy en a fait 27 autres aux Etats-Unis et un au Canada. Plus de huit millions de foyers restaient privés d'électricité aux Etats-Unis mardi matin.

Dans les Etats de New York et du New Jersey, où la tempête s'annonce déjà comme l'une des tempêtes les plus dévastatrices jamais enregistrées, le président Barack Obama a déclaré mardi à l'aube l'état de "catastrophe majeure", permettant la mise en place de programmes d'aide pour les victimes.

A une semaine de l'élection présidentielle, M. Obama a mis en suspens sa campagne, comme son concurrent Mitt Romney, pour se concentrer sur les opérations de secours. La Maison Blanche a annoncé que les réunions électorales du président prévus mercredi étaient annulées.

D'habitude si fébrile, New York présentait une image quasi-fantomatique mardi matin et pansait ses plaies.

Dix morts ont été recensés dans la mégapole, a affirmé lors d'une conférence de presse le maire Michael Bloomberg, qui a dit s'attendre à une augmentation de ce bilan.

Environ 750.000 foyers restaient par ailleurs privés d'électricité dans la ville, selon lui. Aux Etats-Unis, la plupart des lignes électriques ne sont pas enterrées, les plaçant sous la menace de chute d'arbres ou de branches en cas d'orages ou de tempêtes.

La moitié sud de Manhattan était notamment plongée dans le noir, mis à part pour quelques immeubles dotés de générateurs. Le sud de l'île est la partie la plus touchée par les inondations.

Au sud de Canal Street, Tommy Flynn, un photographe de 57 ans en blouson de cuir et catogan, se promenait, prenant des photos d'un arbre abattu.

Son appartement n'a pas d'électricité mais il n'est pas question pour lui de s'en aller. "Ma copine et moi avons fait des stocks d'eau, de nourriture non périssable, de piles, de lampes électriques, de bonbons et chocolat. Et puis on n'a nulle part d'autre où aller", a-t-il expliqué.

A Battery park, à la pointe sud, où le niveau de l'eau s'est élevé de plus de quatre mètres à marée haute, l'eau a reflué. Quelques branches d'arbres jonchent les rues, des câbles gisent sur le trottoir, a constaté une journaliste de l'AFP.

Paralysée depuis 24 heures, la ville reprenait difficilement vie avec la réouverture de trois des ponts Manhattan au quartier de Brooklyn, mais les transports publics restaient suspendus.

De nombreux tunnels du métro ont été inondés, l'eau de mer s'étant engouffrée dans les couloirs du métro, dépassant parfois la hauteur des quais.

"Le métro new-yorkais a 108 ans mais il n'avait jamais fait face à une catastrophe aussi dévastatrice telle que celle que nous avons vu la nuit dernière", a estimé Joseph Lhota, le président du MTA, le système des transports new-yorkais.

Selon lui, c'est "de loin, l'événement le plus dévastateur jamais rencontré".

Au total, quinze personnes ont été tuées dans l'Etat, selon le gouverneur Andrew Cuomo. Douze autres ont recensés dans le New Jersey, en Pennsylvanie, en Virginie Occidentale et en Caroline du Nord, tandis que la police de Toronto a annoncé qu'une Canadienne avait été tuée par des débris emportés par le vent.

Trois réacteurs nucléaires ont été arrêtés et deux autres ont baissé leur production en raison de la montée des eaux, a par ailleurs annoncé le département de l'Energie.

Avec 2,5 millions de clients affectés, le New Jersey, est le plus touché par les coupures de courant. Trois personnes ont été tués dans l'Etat, dont un père et une mère de famille écrasés par la chute d'un arbre sur leur véhicule, à bord duquel se trouvaient également leurs deux enfants, indemnes.

Les dégâts le long du littoral sont "inimaginables", a déploré le gouverneur républicain Chris Christie, qui a salué la "très bonne" coopération" avec le président Barack Obama, avec qui il s'est entretenu trois fois au cours de la nuit.

Dans le comté de Bergen (New Jersey), à quelques kilomètres de la ville de New York, une digue a rompu en pleine nuit, menaçant plusieurs centaines de personnes et mobilisant d'importants secours et la garde nationale. Plus de 7.400 citoyens-soldats sont mobilisés pour faire face aux conséquences de Sandy.

La tempête poursuivait son parcours à l'intérieur des terres en faiblissant. A 11H00 (15H00 GMT), elle trouvait à 235 km à l'ouest de Philadelphie (Pennsylvanie) et les vents étaient tombés à 72 km/h, contre 150 km/h la veille, selon le Centre de prédiction hydrométéorologique américain (HPC).

Mais ses effets n'ont pas fini de se faire sentir: à Washington, les services météo ont lancé une alerte aux inondations en raison de la crue du fleuve Potomac et près d'un mètre de neige sont attendus sur les montagnes de Virginie occidentale

Les écoles, services publiques et et la plupart des commerces restaient fermés mardi et les transports publics étaient toujours interrompu. A Washington, ils devaient progressivement reprendre mardi après-midi, selon l'exploitant WMATA.

La quasi-totalité des aéroports du nord-est restaient fermés et près de 6.000 vols étaient annulés pour la journée de mardi.

Wall Street restait fermée mais le gouverneur Cuomo a dit avoir bon espoir de voir la bourse rouvrir mercredi.

bur-mra/jca