NOUVELLES
30/10/2012 10:51 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

Libye : un nouveau gouvernement est proposé au Parlement, dans le tumulte

Une centaine de manifestants ont envahi mardi l'Assemblée nationale libyenne à Tripoli au moment où le premier ministre Ali Zeidan annonçait la composition de son gouvernement.

La séance a été suspendue et le vote a été reporté à mercredi.

Le nouveau gouvernement proposé par M. Zeidan, composé d'une trentaine de ministres, est appuyé par des partis libéraux et des islamistes, qui font partie du Cabinet.

Le premier ministre a décidé de confier les ministères de souveraineté tels que ceux de la Défense, de l'Intérieur et des Affaires étrangères à des personnalités indépendantes.

M. Zeidan a proposé par ailleurs de créer un nouveau ministère du Tourisme, une première en Libye, avec à sa tête une femme.

Selon le règlement interne du Parlement libyen, ses membres peuvent rejeter en bloc le gouvernement ou demander au premier ministre de le remanier.

Les manifestants qui ont envahi le Parlement entendaient protester contre la désignation de certains ministres, notamment ceux qui ont travaillé sous le régime du défunt dictateur Mouammar Kadhafi.

Le siège du Parlement a déjà été envahi à plusieurs reprises par des manifestants qui protestaient contre les décisions du gouvernement ou du Parlement.

Une fois le gouvernement validé, il aura un mandat d'un an jusqu'à la tenue de nouvelles élections sur la base d'une Constitution qui est en cours de rédaction.

La mission prioritaire du gouvernement sera le rétablissement de la sécurité dans le pays, où plusieurs milices échappant à tout contrôle font encore la loi dans certaines régions.

Moustafa Abouchagour, le précédent premier ministre, a dû démissionner le 7 octobre après un vote de défiance du Parlement, qui avait refusé deux propositions du gouvernement.