NOUVELLES
30/10/2012 07:19 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

Les quartiers innovants en réseau mondial pour accroître leur potentiel

Des responsables de plusieurs quartiers innovants à travers le monde, de New York à Moscou en passant par Grenoble en France et Liège en Belgique, ont décidé mardi à Montréal de créer un forum qui se réunira régulièrement pour échanger leurs expériences.

Réunis au 2e "Sommet de Montréal sur l'innovation" axé cette année sur les quartiers jouant le rôle de pôles d'innovation à l'image de la Silicon Valley, ils ont choisi de se retrouver à nouveau en novembre à Liège, a annoncé Thomas Froehlicher, directeur général et doyen de l'Ecole de management HEC à l'Université de Liège.

"Il se tient tous les ans à Liège un événement consacré au design social", a ajouté M. Froehlicher, et la ville belge est candidate à l'organisation de l'exposition internationale en 2017.

La création d'une "écologie de l'innovation", centrée sur sa dimension sociale, a été un sujet vivement débattu à Montréal, plusieurs intervenants la trouvant "plus importante que l'immobilier".

Cette question a surgi notamment à propos de la technopole russe de Skolkovo, présentée par un responsable américain de la fondation qui gère le projet, Jack Bennett. Par téléconférence depuis Moscou, celui-ci a insisté sur les bonnes conditions offertes aux startup, y compris l'aide financière et le cadre légal.

"Il est intéressant de voir ce projet évoluer", a observé dans une déclaration un des co-présidents de la conférence, Yves Sicard.

Il a surgi "ex-nihilo, sans avoir nécessairement un substrat très riche, a-t-il poursuivi. Ils ont l'intention de construire cela dans un champ et ensuite on prie pour que la vie y apparaisse".

La même question a été avancée par un universitaire américain de l'Ecole des Affaires publiques de Los Angeles, Allan Scott.

"La créativité vient d'un type particulier de réseau entre des personnes, basé sur la confiance et les contacts dans le contexte d'un travail sur des projets similaires. On trouve cela par exemple dans la Silicon Valley et à Hollywood", a-t-il dit.

"On ne peut pas simplement créer une structure matérielle et espérer que quelque chose de miraculeux se produise pour y faire naître l'innovation", a-t-il ajouté.

La conférence de Montréal a été organisée par l'université McGill et l'Ecole de technologie supérieure (ETS), toutes deux engagées dans la création d'un futur quartier de l'innovation qui doit apparaître prochainement près du centre ville, dans le quartier de Griffintown.

via/jl/lor