NOUVELLES
30/10/2012 05:43 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

Les Mooseheads d'Halifax font l'objet d'une plainte

Un ex-joueur des Mooseheads d'Halifax porte plainte contre l'équipe à la Commission des relations de travail de la Nouvelle-Écosse.

Selon le plaignant, le club de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ) aurait enfreint le Code du travail de la province en ne lui payant pas le salaire minimum.

Dans cette ligue, les hockeyeurs reçoivent de 35 $ à 60 $ par semaine selon leur âge. Ils sont hébergés par des familles d'accueil. De plus, les équipes paient certaines dépenses d'études.

L'identité du plaignant n'a pas encore été dévoilée. Selon l'avocat qui le représente, Ronald Pink, l'athlète pourrait être victime de répercussion si son identité était révélée.

« Les employés dans les Maritimes ont droit à des normes minimales pour leur travail, c'est-à-dire un salaire minimum. Ces jeunes hockeyeurs s'inquiètent, surtout s'ils ont une carrière au hockey. Ils ne veulent pas être vus comme des trouble-fêtes. Pour cette raison, nous ne voulons pas dévoiler le nom du joueur. Nous voulons fournir aux joueurs les moyens légaux d'avoir accès à leurs droits selon le Code du travail », explique Ronald Pink.

Le hockeyeur ne joue plus dans la LHJMQ, mais il fait partie d'une autre formation junior de la Nouvelle-Écosse.

Cette plainte est la première du genre au Canada. Elle fait partie des tactiques de l'Association des joueurs de la Ligue canadienne de hockey, un groupe qui dit représenter les joueurs juniors majeurs au pays.

D'autres plaintes pourraient être portées bientôt dans l'est du pays.