NOUVELLES
30/10/2012 06:42 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

La tempête Sandy a fait au moins 50 morts aux États-Unis

NEW YORK, États-Unis - La dévastation causée par la super-tempête Sandy s'est aggravée mardi, alors que des millions de résidants du nord-est des États-Unis étaient privés d'électricité et de transports en commun pour plusieurs jours. Le bilan de la tempête est passé à au moins 50 morts aux États-Unis, et les efforts de secours se poursuivaient toujours mardi soir.

La tempête qui a touché terre au New Jersey lundi soir avec la force d'un ouragan a privé d'électricité plus de 8,2 millions de foyers sur la côte Est, dont près de deux millions à New York seulement, et forcé une suspension de la campagne présidentielle, à une semaine du scrutin.

La ville de New York a été particulièrement touchée et son coeur financier a été fermé pour une deuxième journée consécutive. La tempête a causé les pires dommages en 108 ans d'existence du métro de New York, et le maire Michael Bloomberg a indiqué qu'il pourrait falloir jusqu'à cinq jours avant que les transports en commun de la ville soient entièrement rétablis.

«C'était une tempête dévastatrice, probablement la pire que nous ayons jamais vécue», a déclaré M. Bloomberg. «La nature est beaucoup plus puissante que nous.»

L'étendue des dommages au New Jersey a été découverte au lever du jour mardi. Les équipes de secours ont afflué pour secourir des centaines de personnes.

Lors d'une conférence de presse matinale, le gouverneur de l'État, Chris Christie, a énuméré d'une voix rauque les dommages causés la tempête.

«C'est au-delà de tout ce que j'ai vu dans ma vie», a-t-il affirmé. «C'est une image de dévastation.»

Le bilan des victimes comprend plusieurs personnes tuées par des chutes d'arbres. Sandy a tué au moins 18 personnes seulement dans la ville de New York. L'ouragan avait fait 69 morts dans les Caraïbes avant son arrivée aux États-Unis.

Les trois principaux aéroports de New York étaient toujours fermés mardi. Plus de 15 000 vols dans le monde ont été annulés à cause de la tempête. Mais tard mardi soir, les responsables des autorités portuaires de New York et du New Jersey ont annoncé que l'Aéroport international John F. Kennedy, à New York, et l'Aéroport international de Newark, au New Jersey, reprendront du service, bien que très restreint, à compter de 7 h mercredi matin. On ignorait, toutefois, quelles sociétés aériennes reprendraient leurs opérations.

Certains ponts de New York ont rouvert à la mi-journée, mais la plupart des tunnels routiers et des ponts sont restés fermés, de même que les écoles et les théâtres de Broadway.

À New York, le quartier Lower Manhattan, où se trouve notamment Wall Street, a vu l'eau monter de plus de quatre mètres, un record, inondant les routes, le site du World Trade Center, le métro, les tunnels routiers et les systèmes électriques souterrains.

Un immense incendie a détruit jusqu'à 100 maisons déjà inondées sur le front de mer dans l'arrondissement de Queens. Trois personnes ont été blessées.

Le Tish Hospital de l'université de New York a évacué 200 patients à la suite d'une panne de son générateur de secours. Une vingtaine de bébés de l'unité des soins intensifs ont été placés sous respirateur à pile.

À Manhattan, une grue d'un chantier de construction dont le bras s'est cassé lundi à cause du vent se balançait toujours dangereusement à 73 étages au-dessus de la rue. Des centaines de personnes ont été évacuées par mesure de précaution. Un grand pétrolier s'est par ailleurs échoué près de Staten Island.

Sandy a aussi provoqué des conditions de tempête hivernales en Virginie-occidentale et dans les États des Appalaches, où jusqu'à 60 centimètres de neige étaient attendus à certains endroits.

Mardi soir, Sandy se trouvait à environ 80 kilomètres au nord-est de Pittsburgh et se dirigeait vers l'ouest, accompagnée par des vents soufflant à 72 kilomètres/heure. Les météorologues s'attendaient à ce qu'elle bifurque vers l'État de New York et le Canada durant la nuit.

L'opérateur Consolidated Edison a estimé qu'il faudrait au moins une semaine pour rétablir le courant chez près de 800 000 clients de New York et des environs.

La tempête pourrait causer jusqu'à 20 milliard $ US de dommages sur la propriété privée et de 10 à 30 milliards de manque à gagner, selon le cabinet IHS Global Insight.

Le maire de New York a déclaré que les décès causés par la tempête étaient tragiques, mais a estimé que la ville s'en était mieux sortie que certains le redoutaient compte tenu de l'ampleur de la tempête.

«Nous traverserons les prochains jours en faisant ce que nous faisons toujours dans les moments difficiles: en restant ensemble, épaules contre épaules, prêts à aider un voisin, à réconforter un étranger et à remettre sur pied la ville que nous aimons», a déclaré M. Bloomberg.