NOUVELLES
30/10/2012 08:53 EDT | Actualisé 30/12/2012 05:12 EST

La récession s'aggrave en Espagne

L'économie espagnole s'est contractée pour un cinquième trimestre de suite entre juillet et septembre. Le produit intérieur brut (PIB) s'est replié de 1,6 % en rythme annualisé.

Si la récession s'est révélée moins sévère que prévu au troisième trimestre, les économistes n'entrevoient pas de redressement avant encore plusieurs mois. Selon les analystes, la nouvelle cure d'austérité de 150 milliards d'euros mise de l'avant par le gouvernement repousse un peu plus la reprise économique du pays. Le programme de rigueur, visant à ramener le déficit à 2,8 % du PIB d'ici 2014, prévoit notamment des coupes budgétaires et des hausses d'impôts.

En plus de provoquer la colère de la population, ces compressions ont un effet direct sur la consommation. Entre 2007 et 2011, les ménages espagnols ont réduit leurs dépenses de près de 8 %.

En septembre seulement, les ventes au détail ont plongé de 10,9 %, soit la pire chute mensuelle de la statistique depuis 2003. Le repli de la consommation est directement lié à l'entrée en vigueur ce mois-là d'une hausse de la taxe de vente, qui est passée de 18 % à 21 %.

Le gouvernement s'est d'ailleurs résigné à une nouvelle année de récession en 2013. Madrid prévoit une contraction de 1,5 % de son économie en 2012 et de 0,5 % en 2013. Malgré tout, le chef du gouvernement Mariano Rajoy a assuré lundi qu'une demande d'aide financière n'était pas indispensable pour le moment.