NOUVELLES
29/10/2012 12:49 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

Sandy: Mitt Romney annule ses réunions électorales à partir de lundi soir

Le candidat républicain à la Maison Blanche Mitt Romney a annulé ses réunions électorales prévues à partir de lundi soir "par respect pour les millions d'Américains" menacés par l'ouragan Sandy.

"Le gouverneur Romney estime que c'est un moment de rassemblement pour le pays et ses dirigeants de façon à venir en aide aux Américains qui sont menacés", a annoncé Gail Gitcho, porte-parole de Mitt Romney, dans un communiqué publié lundi.

L'annulation complique la fin de campagne du républicain, qui doit encore combler un léger mais persistant retard dans les sondages dans les Etats-clés pour le scrutin du 6 novembre, comme l'Ohio (nord), où il se trouve depuis dimanche matin. Sans victoire dans cet Etat, son élection sera très difficile.

Mitt Romney s'est toutefois rendu à une réunion électorale lundi en milieu de journée dans cet Etat, et a maintenu un second déplacement dans l'Iowa (centre) dans l'après-midi.

Ses collaborateurs ont précisé que sa campagne n'était pas suspendue et que d'autres déplacements auraient bien lieu, sous une forme différente.

"Je veux mentionner que notre coeur et nos prières vont aux gens qui se trouvent sur le chemin de la tempête. Sandy est un ouragan qui sera vraisemblablement dévastateur, beaucoup de gens vont passer un mauvais moment à cause de la fureur de Sandy", a déclaré le candidat à Avon Lake, avant d'appeler ses partisans à faire des dons à la Croix Rouge.

Sur son site de campagne, un lien a été ajouté vers le site de la Croix Rouge. Les envois de courriels aux électeurs des Etats de la côte Est (Caroline du Nord, Virginie, Washington, Maryland, Pennsylvanie, New Jersey, New York) ont été suspendus.

Les déplacements initialement prévus dans le Wisconsin lundi soir, et dans l'Ohio et le New Hampshire mardi ont été annulés, ainsi que ceux de son colistier Paul Ryan mardi. Aucun détail n'a été fourni sur l'emploi du temps des deux hommes pour les prochains jours.

L'image du candidat poursuivant sa campagne aurait pu paraître déplacée à huit jours de l'élection présidentielle, alors que Barack Obama est rentré lundi à Washington après avoir annulé la totalité de ses déplacements de lundi et mardi.

Dans un message diffusé sur Twitter et Facebook, le républicain a également demandé à ses partisans de retirer leurs pancartes de leurs pelouses, de peur qu'elles ne deviennent des projectiles sous l'effet du vent.

mlm-ico/mdm