NOUVELLES
29/10/2012 06:57 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

Rafales, pluie et hautes marées à prévoir

Les effets de l'ouragan Sandy commencent à se faire sentir dans la région de Québec, comme ailleurs dans la province.

Les vols en provenance ou en direction des États-Unis sont annulés à l'aéroport international Jean-Lesage à Québec.

Environnement Canada prévoit des rafales pouvant souffler jusqu'à 90 km/h dans la vallée du Saint-Laurent, le long du fleuve entre Montréal et Québec.

Ces vents du nord-est, alliés à de hautes marées, risquent de causer un accroissement anormal du niveau des eaux du fleuve, surtout dans la région de Québec. Environnement Canada prévient donc qu'il pourrait y avoir des débordements côtiers.

De 20 à 40 millimètres de pluie sont également attendus dans plusieurs régions, dont Québec.


Selon le météorologue d'Environnement Canada, André Cantin, les conséquences de l'ouragan Sandy s'apparenteront à celles de la tempête Irène, qui avait frappé la région en août 2011.

« Au point de vue des précipitations, ce sera beaucoup moins violent qu'Irène. Du point de vue des vents, ça risque d'être comparable. La bonne chose c'est qu'actuellement les arbres ont beaucoup moins de feuilles », souligne le météorologue.

Chantiers de construction perturbés

Les vents forts qui soufflent sur Québec depuis ce matin perturbent certaines activités sur les chantiers de construction.

Au complexe Jules-Dallaire, où des travailleurs construisent une tour de 29 étages, c'est le branle-bas de combat pour protéger l'équipement.

« C'est incroyable, ce n'est pas tenable! J'ai des gars qui travaillent en haut, il n'y a rien à faire, il faut abrier le stock sinon ça part au vent, j'ai des gars qui font juste ça. On n'arrête pas de travailler parce que j'ai autant d'ouvrage en dedans qu'à l'extérieur », explique le contremaître Patrick Giroux.

Les opérations effectuées à l'aide du monte-charge ont été suspendues et si les vents soufflent à plus de 70 km/h, les activités liées à la grue seront également interrompues.

Port de Québec et traversiers

Le Port de Québec se prépare également à l'arrivée de la tempête Sandy. À la marina, les amarres de quais ont été sécurisées et les bateaux de plaisance ont tous été placés à l'intérieur des écluses. Des remorqueurs additionnels seront appelés pour les navires qui doivent accoster.

Par ailleurs, les services de traversiers risquent d'être retardés ou annulés entre Québec et Lévis ainsi que pour Montmagny-L'Isle-aux-Grues, en raison des vents violents.