NOUVELLES
29/10/2012 11:31 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

Pression inédite, front froid et grandes marées: 3 points noirs pour Sandy

Trois facteurs augmentent la dangerosité de l'ouragan Sandy: un front froid venu du nord, qui amène de la neige, une pression atmosphérique historiquement basse, qui augmente la force du vent, et de forts coefficients de marée, qui accentuent les risques d'inondations.

Le phénomène le plus inédit est la différence --historique-- de pression atmosphérique observée entre le centre (l'oeil) de l'ouragan et l'extérieur.

Lundi matin, la pression avait encore chuté, tombant à 946 hectopascals, un niveau jamais observé sous ces latitudes quand la pression normale est de 1.015 hectopascals, selon le relevé d'un avion chasseur d'ouragan du Centre national des ouragans (NHC).

Un record de pression, et pas seulement de différentiel, risque même d'être atteint quand l'ouragan touchera terre, a affirmé à l'AFP Todd Kimberlain, du Centre national des ouragans, basé à Miami (Floride, sud-est).

Ce différentiel est le "plus faible jamais enregistré" aux Etats-Unis depuis un ouragan à New York en 1938, qui avait été accompagné d'une pression de 950 hectopascals, relevait lundi sur Twitter le météorologue Jim Cantore.

Normalement cette pression correspond à un ouragan de catégorie 3, alors que l'ouragan Sandy est de catégorie 1, mais avec une trajectoire plus large.

L'ouragan Sandy devrait en outre percuter un front froid situé au nord-est des Etats-Unis. Ce qui pourrait transformer le cyclone en un phénomène "hivernal à pression basse avant de toucher terre", accompagné de vents potentiellement plus forts, expliquait le NHC lundi matin.

Cette collision va surtout "maintenir la force" de l'ouragan à terre, explique M. Kimberlain.

Le NHC prévoit d'ores et déjà de fortes chutes de neige dans le massif des Appalaches, situé à l'intérieur des terres à environ 300 kilomètres à l'ouest des côtes nord-est des Etats-Unis.

Les montagnes situées en Virginie occidentale pourraient recevoir jusqu'à 1 mètre de neige, celles du sud-ouest de la Virginie 60 centimètres, et les montagnes proches de la Caroline du Nord ou dans l'ouest du Maryland 45 centimètres.

Les grandes marées, dues à la pleine lune lundi après-midi, vont par ailleurs accentuer les risques d'inondations et les montées des eaux.

"Vous ajoutez les grandes marées et vous avez quelques dizaines de centimètres d'eau supplémentaires", explique Todd Kimberlain du NHC.

Sans compter que si Sandy reste là pendant plusieurs jours, il fera monter les eaux à la surface de la mer pendant au moins deux cycles de marées.

Des zones habituellement sèches pourraient du coup être inondées, comme le port de New York qui pourrait recevoir jusqu'à 30 centimètres d'eau, prévient le NHC.

bur-are/jca