NOUVELLES
29/10/2012 07:48 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

Les recrues font des Colts un club impressionnant après sept matches

INDIANAPOLIS - Grâce à son jeu jusqu'ici, le quart recrue Andrew Luck a réorienté les discussions à Indianapolis: on évoque déjà la possibilité de matches éliminatoires, non seulement de lendemains meilleurs.

«Le fait d'être une recrue ne veut pas dire que vous devez jouer comme une recrue, a dit Luck. L'équipe a besoin de bons résultats sans tarder, et je pense que les gars ont pris ça à coeur.»

Les Colts (4-3) ont déjà deux fois plus de victoires qu'en 2011, et ils viennent de mettre fin à une série de 10 défaites à l'étranger: les partisans ont donc en tête de voir leur club aller au-delà de la saison régulière.

Il est tôt pour voir trop loin, mais on ne s'attendait pas à connaître du succès si vite.

En mars les Colts ont libéré Peyton Manning, puis trois joueurs ont quitté comme joueurs autonomes. L'équipe s'est serrée la ceinture après les 115 gains de 2001 à 2010, et le propriétaire Jim Irsay demandait d'être patients pendant qu'on rebâtissait. Mais au grand plaisir de tous, les joueurs et les entraîneurs ont alors pris les choses en mains.

«C'est incroyable d'avoir autant de recrues dans des rôles importants, a mentionné le coordonnateur offensif et entraîneur-chef par intérim Bruce Arians, adjoint dans la NFL depuis 20 ans. Ryan (Grigson, le d.g.), les recruteurs et les entraîneurs ont choisi les bons gars. Ils ont travaillé en équipe, et les vétérans ont montré aux jeunes joueurs comment se comporter dans le vestiaire, sur le terrain et à l'extérieur.»

Luck, le premier choix du repêchage en avril, a déjà remporté plus de matches que Manning lors de son année recrue, en 1998. Il faut quand même dire que les autres recrues ont beaucoup contribué à ses succès.

Coby Fleener compte 21 réceptions pour 222 verges, et il s'améliore comme bloqueur. Dwayne Allen a saisi quatre passes pour 56 verges dans le gain à Nashville, dimanche, et il s'impose comme cible de choix en milieu de terrain. T.Y. Hilton a connu un match de 113 verges de réceptions, en deuxième semaine.

Dimanche, Luck a rejoint une autre recrue, Vick Ballard, pour la connexion décisive en prolongation et les Colts ont signé un premier gain à l'étranger depuis décembre 2010, 19-13 face aux Titans du Tennessee.

C'était d'ailleurs l'idée d'entourer Luck de joueurs avec qui il y aurait rapidement de la chimie. En incluant des vétérans comme l'ailier espacé Reggie Wayne et le centre Samson Satele, les Colts regorgent de joueurs qui ont le goût de gagner.

«Il y a tellement de gars ici qui ont un énorme potentiel, a dit Arians. S'ils continuent de vouloir s'améliorer, qui sait ce que ces gars-là peuvent accomplir.»