NOUVELLES
29/10/2012 10:52 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

Italie: aucun "complot" dans la victoire controversée contre Catane (Juve)

La Juventus Turin a rejeté lundi "toute idée de complot" après sa victoire controversée contre Catane (1-0) dimanche en championnat d'Italie, entachée d'erreurs d'arbitrage.

Un but des Siciliens avait été annulé pour un hors-jeu de Gonzalo Bergessio inexistant à la vidéo. Et la Juve s'est imposée sur un but d'Arturo Vidal entaché d'un hors-jeu de Nicklas Bendtner au début de l'action.

Le président de Catane, Nino Pulvirenti, avait crié à "la mort du football", accusant le banc de la Juve d'avoir influencé l'arbitre, et un site de paris irlandais a annoncé le remboursement de ceux qui avaient misé sur une victoire de Catane.

"Je suis d'accord, il y a eu erreur de l'arbitre (...) mais nous rejetons catégoriquement toute idée de complot", a répondu le directeur général de la Juve.

"Il y a eu d'autres erreurs lors de matchs précédents, et l'an dernier la Juve en a souffert", a-t-il ajouté.

"C'est le banc +bianconero+ qui a fait annuler le but, avait tonné Nino Pulvirenti. L'arbitre et le juge de touche l'avaient validé, mais après les protestations des Juventini ils sont revenus sur leur décision. C'est scandaleux. Nous avons toujours accepté les erreurs des arbitres, mais là nous sommes au-delà".

"La Juve ne perd pas depuis 48 matchs ? Si ça continue comme ça elle peut rester invincible à vie", avait ajouté Pulvirenti, avant d'être exclu par l'arbitre.

jd/gv