NOUVELLES
29/10/2012 06:07 EDT | Actualisé 29/12/2012 05:12 EST

Cuba: Santiago se remet de peine et de misère du passage de Sandy

LA HAVANE, Cuba - Les résidants de Santiago, deuxième ville cubaine en importance, étaient toujours privés d'électricité et d'eau courante lundi, soit quatre jours après le passage de l'ouragan Sandy.

Il s'agissait de l'ouragan le plus meurtrier à frapper l'île en sept ans. Sandy a touché terre jeudi à Santiago, ville de 500 000 habitants située au sud-est de l'île. Les puissantes bourrasques de vent ont arraché des toitures et les lignes électriques.

Dans l'ensemble des Caraïbes, le bilan des morts attribuables au passage de Sandy a atteint 69 personnes, incluant 52 en Haïti et 11 à Cuba.

Les autorités cubaines n'ont pas encore évalué à combien pourrait s'élever la facture des des dégâts matériels. Le quotidien du Parti communiste cubain, Granma, a cependant rapporté que les dommages étaient considérables.

Les immeubles commerciaux et résidentiels, les services essentiels assurés par le régime public comme l'éducation, la santé et la culture seront lourdement affectés, tout comme l'activité économique de l'île, a indiqué la publication.

Les autorités étaient toujours à pied d'oeuvre, lundi, afin de retirer les débris qui jonchaient les rues. Des camions publicitaires sillonnaient les rues de la ville afin d'informer la population de la nécessité de faire bouillir l'eau avant de la consommer, histoire d'éviter la propagation de maladies infectieuses.

En 2005, l'ouragan Dennis, un monstre de catégorie 5, avait fait 16 victimes et plus de 2,4 milliards $ en dommages matériels à Cuba.