NOUVELLES
28/10/2012 05:33 EDT | Actualisé 28/12/2012 05:12 EST

Tom Brady et les Patriots humilient les Rams 45-7 au stade Wembley de Londres

LONDRES - Tom Brady et les Patriots semblaient définitivement se sentir à la maison à leur deuxième séjour à Londres.

Brady a effectué des passes de touché sur les cinq premières séquences à l'attaque de la Nouvelle-Angleterre, dimanche, et les Patriots (5-3) ont humilié les Rams de St. Louis 45-7 dans le cadre du match annuel de saison régulière de la NFL présenté au stade Wembley.

«J'espère que les partisans ont apprécié le match, a dit Brady. Je sais que les choses sont allées à sens unique, mais c'est comme ça que les Patriots sont. Ce fut un match agréable pour nous.»

Les Rams (3-5) paraissaient pourtant prêts à livrer une bonne bataille aux Patriots lorsque Sam Bradford a rejoint Chris Givens avec une passe de touché de 50 verges sur la première séquence à l'attaque de la rencontre.

Mais St. Louis, qui est arrivé à Londres mardi — trois jours avant la Nouvelle-Angleterre — pour prendre le temps de s'ajuster au décalage horaire, était l'équipe qui semblaient le plus affectée par la différence d'heure.

«Vous ne pouvez pas demander un meilleur début de match. La première fois que nous avons touché le ballon, nous avons marqué, a raconté Bradford. Ensuite, nous nous sommes écroulés.»

Brady a orchestré quatre possessions de suite qui ont mené à des majeurs afin de donner les devants aux siens 28-7 à la mi-temps, avant de rejoindre Brandon Lloyd pour un touché de neuf verges en tout début de troisième quart.

Le quart étoile des Patriots a amassé 304 verges aériennes avec quatre touchés, alors que l'ailier rapproché Rob Gronkowski a capté huit passes pour 146 verges et deux majeurs. Lloyd a également attrapé deux passes de touché, tandis que Stevan Ridley a cumulé 127 verges au sol et inscrit un majeur pour aider la Nouvelle-Angleterre à se hisser au sommet de la section est de l'Américaine à l'aube de leur semaine de repos.

«La route est encore longue... Nous n'avons certainement pas encore joué notre meilleur football, a mentionné Brady. Le 'coach' dit que la saison commence après l'Action de grâce (américaine) et ce n'est pas encore l'Halloween.»

Les Rams, qui bénéficieront également d'une semaine de congé, figurent maintenant au dernier rang de la section ouest de la Nationale après avoir encaissé deux défaites de suite.

La Nouvelle-Angleterre a amassé au moins 350 verges au total à l'attaque dans un 17e match de suite, brisant ainsi un record de la NFL établi par les Rams en 1999-2000.

Les Patriots sont aussi devenus la première équipe à remporter deux matchs à Londres, eux qui y avaient vaincu les Buccaneers de Tampa Bay en 2009. Tel que prévu, la majeure partie de la foule s'est rangée derrière les Patriots, même si les Rams avaient été désignés comme équipe à domicile.