NOUVELLES
28/10/2012 03:50 EDT | Actualisé 28/12/2012 05:12 EST

Liban: un mort dans une explosion dans un petit atelier d'armes

Un homme a été tué dimanche dans le nord du Liban par une explosion dans son atelier clandestin où il fabriquait une mitrailleuse lourde destinée à la rébellion armée en Syrie, a indiqué une source de sécurité.

"Marwan al-Qassab avait un petit atelier illicite de fabrication d'armes dans la ville de Minieh", à dix km au nord de la ville côtière de Tripoli, a indiqué un responsable sous couvert de l'anonymat.

Alors qu'il travaillait sur une mitrailleuse lourde, une explosion s'est produite dans son atelier.

"Des membres des forces de sécurité sont arrivés sur place et ont retrouvé son corps déchiqueté par l'explosion", a-t-on ajouté de même source.

Le nord du Liban, frontalier avec la Syrie, abrite de nombreux sympathisants -pour la plupart des musulmans sunnites- de la révolte contre le président syrien Bachar al-Assad. Ce dernier appartient à la communauté alaouite, une branche de l'islam chiite.

Depuis le début de la révolte en Syrie en mars 2011, Damas a accusé le Liban de laxisme à ses frontières en laissant pénétrer des combattants et des armes en territoire syrien.

Le Liban a par deux fois accusé officiellement les autorités syriennes de violations du territoire. Des obus tirés par l'armée syrienne ont à plusieurs reprises atterri côté libanais.

La communauté internationale et des analystes ont exprimé leurs craintes de voir le conflit en Syrie déborder au Liban.

Le Liban est divisé sur la Syrie entre les camps du "Mouvement du 14 mars", une coalition regroupant l'opposition anti-syrienne, et du mouvement chiite Hezbollah et ses alliés qui soutiennent le régime de Damas.

La Syrie a exercé pendant près 30 ans, jusqu'en 2005, une tutelle sur son petit voisin libanais.

oi-ser/sw/cco