NOUVELLES
28/10/2012 10:44 EDT | Actualisé 28/12/2012 05:12 EST

GP d'Inde - Déclarations d'Alonso et Webber

Fernando Alonso (ESP/Ferrari), 2e: "Ce n'est pas facile en ce moment de se battre contre les Red Bull, mais nous n'abandonnerons jamais. Nous sommes contents aujourd'hui, nous devons les féliciter. Nous ce que nous voulons surtout, c'est être heureux au Brésil, en remportant le titre, et je suis sûr qu'on y arrivera. Nous avons perdu un minimum de points ce week-end, mais c'était prévu: nous n'étions pas assez rapides pour nous battre contre eux, et il y aura des meilleures courses pour nous. Nous étions très rapides en ligne droite, ce qui nous a permis de dépasser, mais il nous manquait un peu d'adhérence en virages. Quand j'ai essayé de doubler les deux McLaren au premier tour, ils étaient en train de se battre entre eux et ils ne m'ont pas vu arriver. On s'est presque touchés, mais j'ai eu de la chance, et après Jenson (Button) s'est bien défendu, il m'a fallu quelques tours pour le dépasser. Ensuite, pour doubler Mark (Webber), c'était plus facile car il n'avait plus de KERS (ndlr: système de récupération d'énergie cinétique au freinage), donc ça faisait une énorme différence en vitesse de pointe. Il faut qu'on apporte des nouvelles pièces à Abou Dhabi, pour être plus compétitifs et plus proches des Red Bull samedi, puis dimanche aussi. Le championnat reste l'objectif principal, donc il faut rattraper des points en terminant devant Sebastian à Abou Dhabi, quelle que soit la position. Si on peut gagner la course, ce sera encore mieux, mais pour y arriver il faut faire un pas en avant. En ce moment, nous ne sommes pas capables de gagner".

Mark Webber (AUS/Red Bull-Renault), 3e: "J'ai apprécié la bagarre, c'était une course difficile, et j'avais quelques problèmes à gérer sur la voiture. J'ai pris plutôt un bon départ. Quand on s'est arrêtés pour changer de pneus, c'était pour réagir par rapport à Fernando (Alonso), car on aurait pu aller plus loin avec ces pneus. Comme j'ai perdu le KERS, j'ai perdu le tempo et j'ai dû jouer sur l'équilibre du freinage et beaucoup d'autres choses. Quand on a prévu une stratégie à un seul arrêt (pour changer de pneus), il faut surtout éviter de se retrouver dans une situation où on bloque les roues avant au freinage, parce qu'il faut faire des longs relais. Après, j'ai rattrapé les attardés et ils ne peuvent pas savoir à quel point ils nous font perdre du temps dans les virages rapides, on perd une seconde et demie à chaque fois, ou presque. Ca m'est arrivé deux fois, mais c'est comme ça. Et comme je me battais avec Fernando, on était tous les trois à la limite (avec Vettel aussi) et il en a bien profité, surtout qu'il avait beaucoup de vitesse de pointe. Après, j'ai attaqué au maximum pour arriver au bout de la course et je suis content de cette 3e place".

Propos recueillis en conférence de presse.

dlo/bm