NOUVELLES
28/10/2012 06:43 EDT | Actualisé 28/12/2012 05:12 EST

Espagne - 9e journée: le Barça et l'Atletico co-leaders, le Real toujours à 8 points

L'Atletico Madrid a rejoint le FC Barcelone en tête de la Liga après son succès (3-1) dimanche contre Pampelune, les deux co-leaders préservant 8 points d'avance sur le Real Madrid qui est allé pulvériser Majorque (5-0), pour la 9e journée du Championnat d'Espagne.

SILLAGE. Cette saison, l'Atletico semble sur un petit nuage: seuls encore invaincu de la Liga avec le Barça, les hommes de Diego Simeone semblent suivre sans peine le rythme imposé par les Catalans. Avec 25 points, ils sont toujours dans le sillage des Blaugrana. Samedi prochain, un premier test les attend toutefois face à Valence, même si les partenaires de Rami traînent leur spleen en ce début de saison (11e).

Dimanche, les Rouge et Blanc, sans être brillants, n'ont en tout cas jamais souffert face à un Osasuna sans grandes idées offensives et qui végète toujours à la dernière place.

Miranda (31e) et Raul Garcia (35e) ont mis les leurs dans le bon sens, avant que Lamah ne ravive l'espoir pour Pampelune en réduisant le score juste avant la pause. Mais l'incontournable Falcao, jusqu'ici bien discret, a surgi pour mettre les siens à l'abri (73e). Le Colombien, auteur de son 10e but en Liga, n'est qu'à une longueur du Madrilène Ronaldo (11) et à trois de Messi, meilleur buteur de la Liga avec 13 réalisations.

REACTION. Défaits mercredi à Dortmund (2-1) en Ligue des champions, les hommes de Mourinho ont toutefois rapidement su tourner la page, balayant Majorque (5-0) à l'extérieur et répondant ainsi du tac au tac au Barça, vainqueur sur le même score, samedi, du Rayo.

Avec le même onze que celui aligné face à Dortmund - à l'exception de Benzema resté sur le banc au profit de Higuain - les Merengue se sont montrés nettement plus inspirés face aux Islais.

La connection Higuain-Ronaldo, notamment, a très bien fonctionné: "el Pipita" a fait coup double grâce notamment à une belle offrande de Ronaldo (70e), l'Argentin rendant ensuite la pareille au Portugais, également auteur d'un doublé (22e, 73e).

Le début de saison compliqué des Merengue et leurs difficultés à voyager (2 défaites à l'extérieur à Séville et Getafe) semblent donc oubliés.

Autre point positif: même avec une défense largement recomposée en raison des forfaits des latéraux Marcelo, Arbeloa et Coentrao, le Real a le mérite de peu encaisser. Avec seulement sept buts concédés, les Blancs ont jusqu'ici la deuxième meilleure défense du championnat, après Malaga (5 buts).

ETANCHE. Vainqueur facile (5-0) samedi d'un Rayo Vallecano courageux mais dépassé, le Barça a continué sur son rythme échevelé, seul l'Atletico étant capable de rester à sa hauteur.

Après une entrée en matière compliquée, où ils ont été gênés par le pressing élevé du Rayo, les Catalans se sont déchaînés avec des buts de Villa, Xavi, Fabregas et un doublé de Messi.

Mais la meilleure nouvelle pour les hommes de Vilanova a sans doute été de ne pas encaisser de but pour la première fois depuis quatre matches et notamment un 5-4 remporté d'extrême justesse contre le Deportivo. Avec Adriano-Busquets en charnière centrale en l'absence de Mascherano, suspendu, et Song évoluant au milieu, Vilanova a sans doute trouvé la bonne formule en attendant les retours de Piqué et Puyol.

cle/chc