NOUVELLES
27/10/2012 03:26 EDT | Actualisé 27/12/2012 05:12 EST

Vote à 95,6 pour cent pour des moyens de pression chez Bombardier à La Pocatière

LA POCATIÈRE, Qc - Les employés de Bombardier de La Pocatière ont voté à 95,6 pour cent, samedi, en faveur de moyens de pression pouvant aller jusqu'à la grève au moment jugé opportun.

Ces travailleurs de Bombardier sont sans contrat de travail depuis le 30 septembre 2011.

Ils étaient près de 300 à participer à une assemblée générale spéciale, sur les 468 travailleurs qui figurent sur la liste des employés, incluant les occasionnels.

Le président du syndicat, Mario Lévesque, a précisé que 37 rencontres de négociation se sont tenues jusqu'ici entre les parties patronale et syndicale. Un conciliateur a été nommé au dossier et une première réunion est prévue dès la semaine prochaine.

La question du recours à la sous-traitance fait partie des points en litige. L'amélioration du régime de retraite et l'obtention d'augmentations salariales font aussi l'objet de négociations.

Les employés soutiennent qu'au cours des négociations précédentes, ils ont cédé beaucoup et fait preuve de «flexibilité» à l'égard de l'employeur. M. Lévesque affirme par ailleurs que les travailleurs ont ouvert leur jeu et révélé leurs objectifs. Il s'attend à ce que Bombardier fasse de même afin de faciliter les échanges et l'avancement des pourparlers.

L'usine de La Pocatière accueille quotidiennement de 325 à 350 employés, qui travaillent en autres à la fabrication des voitures du métro de Montréal.