NOUVELLES
27/10/2012 05:16 EDT | Actualisé 27/12/2012 05:12 EST

Un navire de croisière en visite inattendue à Saguenay à cause de l'ouragan

SAGUENAY, Qc - Les premiers impacts de l'ouragan Sandy enchantent le Saguenay, qui a accueilli dimanche quelque 5000 visiteurs imprévus, passagers d'un navire contraint de faire escale au port de La Baie pour éviter les vents et les fortes pluies.

Les vacanciers du paquebot Emerald Princess, qui compte 15 ponts de passagers, 14 ascenseurs, quatre piscines extérieures et huit restaurants, ont été accueillis par le maire de Saguenay, Jean Tremblay, vers 7h45 dimanche matin. Le navire possède une capacité maximale de 3780 passagers et 1200 membres d'équipage. Il devient le plus gros navire à avoir mouillé dans le port de Saguenay jusqu'à maintenant.

Cet arrêt n'était pas prévu à l'horaire, mais les propriétaires du navire ont dû revoir leur itinéraire afin d'éviter la tempête. Selon une employée de Princess Cruise Lines jointe samedi soir, le navire doit arriver à Fort Lauderdale, en Floride, le 7 novembre. De l'avis du maire Tremblay, son prochain arrêt devrait être à Corner Brook, à Terre-Neuve-et-Labrador.

Selon Mme Ruth Vandal, de Promotion Saguenay, le navire a quitté Saguenay à 16 h, tel que prévu, en direction de Terre-Neuve-et-Labrador.

Le périple prévoyait des escales à Boston, à Portland, au Maine, et à Newport, au Rhode Island, toutes menacées par la puissance potentielle de Sandy. Ces destinations américaines ont été remplacées par des escales dans des villes canadiennes. Selon le site Internet de Princess Cruises, la croisière doit également transporter ses passagers à Sydney et Halifax, en Nouvelle-Écosse, à New York, à Norfolk, en Virginie et à Charleston, en Caroline du Sud.

Le groupe Promotion Saguenay et le maire Tremblay ont été mis à contribution pour s'assurer que tout soit prêt pour la venue inattendue de ce navire de la flotte Princess Cruises.

«L'an dernier, nous avons eu deux navires dans la même situation», a déclaré le maire, en entrevue à La Presse Canadienne.

«Nous sommes contents [de la visite], mais c'est beaucoup de travail pour nous. Nous devons coordonner le travail des bénévoles, les autobus... Nous devons également faire travailler les employés des boutiques du centre d'accueil, qui ont normalement congé. Des comédiens de La Fabuleuse histoire d'un royaume sont également présents, costumés, pour accueillir les visiteurs et leur remettre divers produits locaux.»

Le paquebot n'effectuera qu'un rapide passage dans la ville, puisqu'il repartira vers 16 heures dimanche, a précisé M. Tremblay, non sans admettre qu'il aimerait bien que tous ces visiteurs passent la nuit à Saguenay.

Le maire a souligné que l'escale du Emerald Princess était «très bonne pour l'économie locale».

Il a également rappelé que la formation géologique du Saguenay — une vallée au creux de laquelle repose un fjord — empêche le développement de tempêtes dans la région, ce qui explique le choix de l'endroit comme lieu sûr pour les paquebots naviguant sur le Saint-Laurent.