NOUVELLES
27/10/2012 02:14 EDT | Actualisé 27/12/2012 05:12 EST

Patrice Bernier est nommé joueur par excellence de l'Impact pour la saison 2012

MONTRÉAL - Sans surprise, le milieu de terrain Patrice Bernier a été nommé joueur par excellence de la première saison de l'Impact de Montréal en Major League Soccer, et a reçu le trophée Giuseppe-Saputo.

Le Brossardois de 33 ans a reçu cet honneur à la suite d'un vote tenu auprès des représentants des médias affectés à la couverture de l'équipe, ainsi que des partisans.

«C'est une belle récompense, a commenté Bernier. Surtout à domicile. Ce n'est pas la première fois que je reçois un tel honneur, mais de le recevoir à la maison, ça a une valeur double.

«Mais ça veut également dire qu'on a eu une bonne saison collectivement. C'est grâce aux succès de l'équipe qu'on a pu avoir quelques joueurs qui sont ressortis du lot.»

Bernier a dominé la colonne des pointeurs de la formation montréalaise avec neuf buts, dont six sur penalty, et huit aides, dont quatre survenues sur des buts gagnants, ce qui lui confère le cinquième rang à égalité dans le circuit Garber en date de samedi.

Ses six buts sur penalty en une saison le placent à égalité au quatrième rang dans l'histoire de la MLS.

Avec le match de samedi, un 11e d'affilée à titre de titulaire, Bernier a disputé 2194 minutes de jeu. Sur les 34 matchs de saison régulière de l'Impact, Bernier a fait partie de la formation partante à 25 reprises.

Le vice-capitaine de l'Impact a été nommé Joueur du mois en août dans la MLS, après avoir aidé l'Impact à remporter quatre matchs consécutifs. Il avait alors récolté trois buts et trois mentions d'aide au cours de cette séquence.

Bernier a aussi été rappelé par l'équipe nationale canadienne lors des récents matchs de qualification pour la Coupe du Monde 2014, portant son total de matchs à 49.

Le Québécois a effectué un retour avec l'Impact en 2012, après avoir porté les couleurs de l'équipe de 2000 à 2002, avant d'évoluer pendant 10 ans dans divers circuits européens.

«Patrice mérite pleinement cet honneur, a commenté l'entraîneur-chef Jesse Marsch. Quelle brillante façon pour lui de revenir à Montréal. Après une belle carrière en Europe, d'avoir la chance de venir établir l'équipe en MLS ici et d'être nommé joueur par excellence, je crois que c'est pleinement mérité.»

La fin pour Sebrango?

Si l'Impact sera à l'heure des bilans cette semaine, Eduardo Sebrango pourrait bien décider d'accrocher ses crampons. Le Cubain de 39 ans, qui avait déjà pris une première retraite en avril 2011 avant de revenir au jeu en fin de saison, pourrait bien tirer un trait définitif sur sa carrière.

Sebrango a été peu utilisé cette saison, ne jouant que 120 minutes réparties sur sept rencontres, dont une seule à titre de partant.

Sans annoncer ses couleurs, l'attaquant a admis qu'il allait songer à son avenir au cours des prochaines semaines. Les spectateurs présents se sont assurés de lui partager toute leur admiration en lui donnant une longue ovation quand il a fait son entrée dans le match, à la 79e minute.

«J'étais très nerveux quand j'ai été inséré dans le match, alors je n'ai pas vriament eu le temps de m'attarder à leur réaction, a admis Sebrango. Mais j'ai toujours senti leur appui et leur présence derrière moi. Ça a été spécial, c'est sûr.»