NOUVELLES
27/10/2012 10:42 EDT | Actualisé 27/12/2012 05:12 EST

Obama et Romney cherchent les votes anticipés, déjà 10 millions de votes

Barack Obama et Mitt Romney continuaient samedi d'appeler leurs partisans à voter par avance à l'approche de la présidentielle, mais l'arrivée prévue de l'ouragan Sandy sur la côte atlantique, très peuplée, pourrait empêcher des électeurs de se déplacer.

Plus de 10,5 millions d'électeurs ont déjà voté par anticipation, par correspondance ou en personne, selon un décompte du "projet Elections" de l'Université George Mason, près de Washington.

Dans la dernière ligne droite avant le 6 novembre, les deux candidats poursuivaient leur train d'enfer. Barack Obama est arrivé samedi dans le New Hampshire, un Etat qu'il avait emporté en 2008 mais où son adversaire s'avère menaçant. Malgré ses seulement quatre grands électeurs, ce petit Etat du nord-est pourrait s'avérer crucial dans une élection très serrée.

M. Romney a de son côté rejoint Pensacola en Floride (sud-est), le plus gros des dix Etats-clés avec ses 29 grands électeurs et l'un des plus disputés avec l'Ohio (nord).

La Floride ouvre ses bureaux de vote samedi, comme l'a relevé la porte-parole de M. Obama, Jennifer Psaki. "Nous sommes persuadés que nous pouvons y gagner", a-t-elle assuré aux journalistes dans l'avion Air Force One volant vers le New Hampshire.

L'ouragan Sandy, qui doit toucher la côte atlantique en début de semaine, pourrait gêner le vote par anticipation et a déjà perturbé l'emploi du temps du candidat républicain et du vice-président démocrate Joe Biden, qui ont chacun annulé leurs déplacements prévus ce week-end à Virginia Beach en Virginie (est).

De son côté, M. Obama a avancé à dimanche soir son départ pour la Floride, où il entamera lundi une nouvelle tournée d'Etats-clés avec son prédéceseur Bill Clinton.

M. Obama a été mis au courant de l'état des préparatifs à l'approche de Sandy, qui a déjà fait une quarantaine de morts dans les Caraïbes, a souligné le porte-parole adjoint de la Maison Blanche, Josh Earnest.

"Cela illustre à nouveau le fait que le président doit donner la priorité à ses responsabilités de commandant en chef, de dirigeant du pays, tout en continuant à être candidat à sa réélection", a-t-il ajouté.

Mme Psaki a refusé de se prononcer sur une éventuelle perturbation des votes anticipés, mais a vanté la solidité de "l'organisation sur le terrain" de la campagne démocrate.

Selon le professeur Michael McDonald, le record de 41 millions de votes anticipés établi il y a quatre ans (30% du total des voix) pourrait être battu.

Les militants multiplient les appels téléphoniques et les visites aux électeurs pour leur rappeler les adresses et horaires des bureaux de vote. Dans ce domaine, Barack Obama avait prouvé sa supériorité en 2008 mais les républicains semblent rattraper leur retard.

Le républicain mène en moyenne d'un écart insignifiant, inférieur à un point dans les sondages nationaux, selon le site RealClearPolitics. Mais le président détient l'avantage dans une majorité d'Etats-clés.

Les candidats ne prononcent plus un discours sans lancer un appel au vote immédiat.

Dans le New Hampshire, Barack Obama retrouvera la ville de Nashua, symbolique de son parcours. C'est là qu'il avait prononcé son discours "Yes, we can" après sa défaite dans l'Etat face à Hillary Clinton lors de la primaire démocrate de 2008. Et là encore, il devrait appeler à la mobilisation.

"Vous n'avez pas à attendre pour voter, j'ai besoin que vous votiez en avance", a-t-il encore imploré à Cleveland, jeudi soir.

Vendredi, le colistier de Mitt Romney, Paul Ryan, a de son côté rappelé aux habitants de l'Ohio, où il restera tout le week-end, qu'ils étaient "l'épicentre du choix pour l'avenir de ce pays."

Dans l'Ohio, les bureaux de vote sont ouverts depuis le 2 octobre. Washington ainsi que 31 Etats sur 50 permettent dès aujourd'hui le vote anticipé en personne. Tous les autres Etats permettent le vote par correspondance, certains ne requérant aucun justificatif d'absence.

ico-tq/lor